mercredi, juillet 31, 2013

Abdelmalek Sellal aujourd’hui à Tiaret : Une wilaya en pleine mutation

Abdelmalek Sellal aujourd’hui à Tiaret : Une wilaya en pleine mutation

Abdelmalek Sellal aujourd’hui à Tiaret : Une wilaya en pleine mutation

Le Premier ministre sera aujourd’hui dans la capitale du Sersou. Cette visite s’inscrit en droite ligne des sorties qui ont déjà mené M. Sellal aux quatre coins du pays. La dernière a été réservée à Tindouf.

Il procédera à l’examen de l’état d’exécution et d’avancement de plusieurs projets. M. Sellal, qui sera accompagné d’une importante délégation ministérielle, présidera une réunion élargie aux représentants de la société civile. Wilaya à vocation agricole et pastorale, Tiaret jouit d’une position géographique qui fait d’elle une région importante dans la stratégie de développement nationale. Jonction entre le nord et le sud-ouest, elle est surtout importante car elle sera traversée par les rocades ferroviaire et autoroutière des Hauts-Plateaux. Une rocade dont les études sont déjà achevées et qui devra relier aussi Khemis Miliana et Tiaret pour mailler la région de routes qui sont les vecteurs de la croissance économique et sociale. L’ex-Tihert demeure certes une région de tradition d’activités agricoles et d’élevage se classant notamment, avec plus de cinq millions de quintaux par an, au premier rang de la production céréalière, mais elle compte aussi une zone d’activités et un des plus grands sites de production industrielle. La SNVI, dès le premier trimestre 2014, devra, en effet, fabriquer à Tiaret, des véhicules légers utilitaires, tout-terrain et des véhicules lourds en partenariat avec le ministère de la Défense nationale, Daimler (Allemagne) et le Aonds d’investissement émirati Aabar. Une raffinerie de pétrole brut sera également construite. Elle traitera environ cinq millions de tonnes de brut par an. Le Premier ministre inspectera des chantiers importants pour le développement de la wilaya à l’instar de la voie ferrée Saïda-Tiaret qui s’étend sur 153 km L’agriculture aura la part du lion. La bataille de la production a été remportée mais le pays a désormais besoin de multiplier les structures de stockage. Autre bataille : l’approvisionnement en eau potable. Il sera renforcé à la faveur de la mobilisation de ressources d’eau (barrages et retenues). La région souffre encore de pénuries et les citoyens se plaignent de l’état de dégradation des rues, des artères, du manque d’éclairage public, des fuites d’eau. Des lacunes qui constituent de véritables contraintes pour les habitants. Tiaret devra être néanmoins approvisionnée en eau (100.000m3/j) à partir de la station de dessalement de l’eau de mer de la Macta (Oran) fin 2015-début 2016. Comme lors de ses récentes sorties, une attention sera accordée aux projets de nature à améliorer le quotidien des citoyens, notamment la jeunesse. A cet effet, des infrastructures relevant de la santé, de l’enseignement supérieur et de la jeunesse seront inspectées ou inaugurées.

Rachid H.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire