dimanche, juin 30, 2013

Une exposition sur la Palestine menacée de vandalisme par des pro-israéliens à Paris

France

Une exposition sur la Palestine menacée de vandalisme par des pro-israéliens à Paris
Une exposition de photos de l'artiste palestinienne Ahlam Shibli sur la résistance palestinienne se tenait vendredi soir sous haute protection policière à Paris pour échapper aux attaques de groupuscules pro-israéliens qui ont tenté de la vandaliser et parer aux appels du Conseil représentatif des institutions juives de France (Crif) qui tente d'obtenir la fermeture de l'exposition.

L'équipe du Musée Jeu de Pomme, un centre d'art contemporain dédié à la photographie et à l'image, où se déroule l'évènement, situé au cœur de la capitale française, a déjà été contrainte récemment d'évacuer rapidement les nombreux visiteurs qui se succèdent et de fermer ses portes à la suite d'une alerte à la bombe.

Même le ministère français de la Culture et de la Communication, censé soutenir l'artiste et l'institution, a cédé aux pressions en exigeant du Jeu de pomme qu'il clarifie les propos de l'artiste et distingue la proposition d'Ahlam Shibli de ce qu'exprime le musée.

Soumise à des pressions, la direction de l'établissement a tenu à indiquer par un «Avertissement» affiché à l'entrée que dans cette exposition «l'artiste Ahlam Shibli présente un travail sur des images qui ne constituent ni de la propagande ni une apologie du terrorisme».

Principale accusée, la série de photographies intitulée «Death» (mort), pour laquelle Ahlam Shibli née en 1970 à Jenine s'est rendue à Naplouse en Cisjordanie sous occupation israélienne, et dans les camps de réfugiés des alentours, afin d'enquêter sur le culte des martyrs palestiniens de la seconde intifadha (2000-2005) contre l'occupation israélienne.    

A. M.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire