dimanche, juin 30, 2013

Expositions « Mémoire et réalisations » dans le cadre de la célébration du cinquantenaire de l’indépendance

Ph : Louiza

L’exposition “Mémoire et Réalisations” du secteur de l’industrie a été inaugurée, hier, par M. Abderrazak Henni, secrétaire général du ministère de l’Industrie, de la PME et de la Promotion de l’investissement.

L’évènement qui s’étalera jusqu’ au 6 juillet, avec la participation des différentes institutions sous tutelle et filières industrielles relevant des SGP (chimie-pharmacie, électricité-électronique, industrie manufacturière, matériaux de construction, mécanique) se fixe comme objectif de retracer l’itinéraire et les principales étapes qui ont caractérisé leur évolution depuis l’indépendance.
Il s’agira également de mettre en exergue les actions engagées par les pouvoirs publics dans le cadre de la politique de relance du secteur de l’industrie, lesquelles ont amorcé une nouvelle dynamique devant se traduire, à partir de 2015, par des résultats tangibles en matière d’emploi et de productivité, tel que confirmé par le Premier ministre, M. Abdelmalek Sellal. M. Henni, qui a visité les stands des différentes sociétés et institutions notamment Saidal, Tonic Industrie, Enad, Diprochim, venues faire valoir la qualité de leurs produits, a affirmé que l’exposition organisée dans le cadre du cinquantenaire de l’indépendance de l’Algérie (5 juillet 2012-5 juillet 2013) constitue une opportunité pour mettre en avant les « perspectives de développement du secteur de l’industrie », mais aussi « les défis en matière de création de richesses, d’emplois et d’orientation du produit algérien à l’export”.
 L’objectif consiste, par la même occasion, à faire la promotion du produit local et l’incitation à « consommer algérien», dira M. Henni qui évoquera « les grandes réalisations » ayant marqué son secteur depuis 1962 à ce jour.  Parmi les entreprises présentes à ce rendez-vous, l’Eniem, qui a cumulé une expérience non négligeable dans le domaine de l’électroménager, compte s’imposer sur le marché à travers des produits innovants et compétitifs au plan technologique. Son P-DG, M. Ouamar Boudiaf,  a fait savoir que l’entreprise, créée en 1983, a bénéficié d’un plan de modernisation au niveau des produits dits froids, étant avérés obsolètes par rapport à la concurrence qui s’est accentuée, a-t-il dit, dans les années quatre-vingt-dix. Plus de 60% du PNB, soit 2 milliards de dinars de l’investissement global, sont consacrés à ce volet.
Il sera question de revoir le design des réfrigérateurs par la mise à niveau et la recherche-développement ; un chapitre qui bénéficie d’un intérêt particulier de par son rôle dans l’amélioration du produit. Selon M. Boudiaf, l’entreprise qui ambitionne d’arracher 20% du marché national devra parapher, fin 2013, un partenariat avec des Allemands. Le prototype sera réceptionné incessamment. L’Enie qui a démarré en 1977 mérite aussi un égard, ses produits ayant réussi à s’imposer sur le marché en dépit d’une concurrence féroce et inégalée. Après de grandes difficultés vécues durant la décennie noire, les produits de base étant importés, l’entreprise réussira à remonter la pente dès 2000.
En 2009, affirmera son P-DG, l’Enie bénéficiera d’un plan de développement qui portera essentiellement sur le développement de la recherche pour « une plus grande intégration dans l’industrie électronique ». L’entreprise, qui accapare 20 à 22% du marché, vise une part de 35% en 2015, a déclaré M. Djamel Bekkara qui parlera de « surprise» pour ce mois de Ramadhan, période sciemment choisie pour mettre sur le marché un téléviseur 100% Enie, avec le concours d’un partenaire étranger.
D. Akila
 


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire