jeudi, mai 30, 2013

M. Peter Maurer Président du Comité International de la Croix-Rouge : “Le CICR tire un bilan très positif sur le système pénitentiaire”

« Après dix ans d’engagement avec le ministère de la Justice algérien et les visites effectuées au niveau des prisons en Algérie le CICR tire un bilan très positif de notre engagement avec les autorités algériennes dans le système pénitentiaire », a notamment déclaré M. Peter Maurer, président du Comité International de la Croix-Rouge au cours d’une conférence de presse animée hier soir au Palais de la culture en présence de M. Bruce Lorenz Biber, chef de la délégation du CICR à Alger et ce, à l’issue d’une visite officielle de trois jours en Algérie.
Selon le président du CRIC : « Si le bilan est positif, cela ne veut pas dire qu’il n’existe plus de problèmes. Mais le plus important c’est que les autorités algériennes se sont engagées d’une manière honnête pour une amélioration de la situation dans la prison et c’est ce qui est important », souligne-t-il. Pour ce qui est de sa rencontre avec le Premier ministre, le président du CICR a relevé que les entretiens ont porté sur un échange de vues sur l'évolution  de la situation humanitaire prévalant dans plusieurs régions du monde en raison  de situations de conflits et de violences.
Evoquant les « difficiles conditions  des populations déplacées », il a insisté sur le rôle joué par l'Algérie qui a toujours affiché sa solidarité et assumer son devoir dans de telles situations. Le conférencier a saisi l’occasion pour rendre encore une fois de plus un hommage posthume à l’Emir Abdelkader, fondateur de l’Etat algérien moderne tout en saluant son intervention « courageuse »pour la protection des chrétiens à Damas en 1860. « L’Emir Abdelkader  est considéré comme le précurseur incontesté de la codification du droit international humanitaire moderne », a-t-il souligné. Concernant la crise en Syrie, M. Maurer a estimé que ses retombées sur les pays voisins sont devenues une « catastrophe humanitaire majeure », relevant que face aux besoins « croissants » de la population syrienne, le CICR « est déterminé à renforcer son action dans la région ».
Il a précisé que ce soit au Mali, en Syrie ou ailleurs, le Comité demeure « pleinement mobilisé pour répondre aux conséquences humanitaires des conflits contemporains ».
Répondant à une question liée à la situation des musulmans au Myanmar, le président du CICR qui a qualifié la situation de « particulièrement délicate » a indiqué que son Comité est actif sur plusieurs fronts entre autres, visites rendues au niveau des prisons, le renforcement de l’Etat de droit au niveau de cette région et la contribution du CICR dans le dialogue entre le gouvernement birman et l’opposition. Selon Peter Maurer toutes les activités sont en cours. Le CICR a réussi à ce jour à fonctionner « à travers les lignes » et de manière indépendante.
Sarah S.

M. Ould Kablia reçoit M. Peter Maurer
Le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales, Daho Ould Kablia, a reçu, hier à Alger, le président du Comité international de la Croix-Rouge (CICR), Peter Maurer. Dans une déclaration à la presse, M. Maurer a qualifié son entretien avec Ould Kablia de "très positif" et de "très franc", ajoutant avoir "pris note des réformes en cours ou accomplies en Algérie". "L'objectif de ma visite consiste à développer une relation déjà importante entre le CICR et l'Algérie", a-t-il dit, estimant qu'il était "important", pour le CICR, d'avoir un "échange" sur la situation en Algérie et les "défis relatifs à la sécurité intérieure". M. Maurer a relevé que le CICR et l'Algérie "partagent leurs expériences" sur les questions liées aux droits humains et à la gestion de l’ordre public.
 


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire