samedi, mai 11, 2013

Enseignement supérieur : De nouvelles facultés de médecine et de droit à Alger

Les nouvelles facultés de droit et des sciences médicales d'Alger seront opérationnelles dès la prochaine rentrée universitaire 2013-2014, a notamment indiqué jeudi dernier le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, lors de son déplacement pour une visite d’inspection de l’avancement des travaux des deux pôles universitaires.
Exprimant sa satisfaction quant à l'état d'avancement des travaux de ces deux projets, il a déclaré à l’issue de sa visite que  « Les deux facultés, en stade de finition, ouvriront leurs portes à la rentrée universitaire 2013-2014 ».  Ces infrastructures sont à même de permettre d'accueillir les nouveaux étudiants de ces deux branches dans les conditions les plus optimales. Profitant de l’occasion le ministre a longuement insisté sur la nécessité de préserver les nouvelles et multiples infrastructures pédagogiques venues renforcer le patrimoine de l'université algérienne. Aussi, la mobilisation des gestionnaires, des enseignants et des étudiants est « plus que nécessaire » pour garantir l'entretien et la maintenance de ces nouvelles infrastructures contre les risques de dégradation et de déperdition, a ajouté le ministre lors de cette visite au cours de laquelle il a fait remarquer que les nouvelles réalisations répondent aux normes de fonctionnalité et d'architecture. Il est par conséquent « impératif » d'utiliser ces nouvelles infrastructures « de manière rationnelle dans la perspective de promouvoir les missions de l'université afin qu'elle puisse assurer une formation de qualité aux élites et aux générations montantes ». D'une capacité d'accueil de 10.000 places, la faculté des sciences médicales qui englobe trois filières (médecine, chirurgie dentaire, pharmacie),  comporte 90 salles de cours, 10 amphithéâtres, 40 laboratoires et une bibliothèque de 1.100 places. Sur les 10.000 places créées, 6.000 seront réservées aux étudiants inscrits en médecine, 2.000 au département pharmacie et les 2.000 places restantes seront affectées au département chirurgie-dentaire.  La nouvelle structure a l’avantage de regrouper les trois branches médicales. Par ailleurs, il convient de préciser que la nouvelle faculté de droit qui est située sur le site du quartier de Saïd Hamdine, est dotée de 22 amphithéâtres d'une capacité allant de 200 à 500 places chacun, alors que l’actuelle n’en compte que deux seulement.
Sarah SOFI
 


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire