jeudi, mai 30, 2013

APN : Installation de trois groupes parlementaires d’amitié Algérie-Tunisie, Algérie-Mauritanie, Algérie-Union européenne

Ph : Louisa

La procédure d’installation de groupes parlementaires d’amitié s’est poursuivie hier à l’Assemblée populaire nationale, avec trois nouveaux groupes parlementaires d’amitié. Il s’agit des groupes de la Tunisie, de la Mauritanie et de l’Union européenne qui ont été  installés hier lors de trois cérémonies.

Les travaux se sont déroulés en présence du président de la commission des affaires étrangères de l’Assemblée,  du représentant du ministère des Affaires étrangères, ainsi que des ambassadeurs des pays respectifs.  
Dans son allocution d’installation du groupe parlementaire d’amitié Algérie-Tunisie, M. Mohamed Djemaï, vice-président de l’Assemblée, a salué la création des groupes parlementaires qui viennent donner une nouvelle impulsion à la diplomatie parlementaire pour rapprocher les peuples et participer à une meilleure contribution dans la façon de prendre en charge les préoccupations des populations à travers l’échange et l’enrichissement des lois.  
M. Djemaï a expliqué que la naissance de ces groupes parlementaires d’amitié sont de nouveaux instruments d’échange d’expériences entre les pays, insistant sur leur renforcement pour consolider les relations historiques de fraternité et d’amitié qui unissent les peuples de l’espace maghrébin. C’est un trait d’union avec un rôle stratégique sur les autres plans de la coopération et du développement économique et social.
L’ambassadeur de la Tunisie en Algérie, M. Mohamed Najib Hachana, a rappelé les dénominateurs communs qui lient l'Algérie et la Tunisie sur les plans historique, culturel, civilisationnel et géographique, estimant nécessaire de les renforcer dans les différents domaines, notamment au niveau parlementaire.  
L’ambassadeur de Mauritanie, M. Ould Mogueya, a, pour sa part, précisé que le groupe parlementaire d’amitié constitue un mécanisme complémentaire pour hisser le niveau des relations économiques et politiques, et préserver les intérêts communs en donnant plus de dynamisme à la diplomatie des parlementaires dans un monde, appelant au renforcement de la coopération, la concertation et l’échange des informations entre les parlementaires, indiquant que le parlement algérien constitue une référence pour les parlementaires de la Mauritanie, les invitant à multiplier les échanges et les contacts sur des sujets d’intérêt commun.
Dans l’après-midi, il a été procédé à l’installation du groupe parlementaire d’amitié Algérie-Union européenne, par le vice-président de l’Assemblée, M. Chihab Seddik, en présence du chef de la délégation de l’Union européenne.
Dans son intervention, M. Seddik Chihab, a précisé que l’installation de ce groupe parlementaire d’amitié, traduit «la volonté de nos élus de développer un dialogue parlementaire avec leurs homologues européens, et démontre l’importance de la coopération de notre pays avec l’espace européen». De son côté, le chef de la délégation de l’UE en Algérie, Mme Laura Baeza, a indiqué l’importance, pour les parlementaires européens et algériens, de développer davantage les relations entre l’UE et l’Algérie, insistant sur le rôle stratégique de l’Algérie, un partenaire central dans l’espace euro-méditerranéen et un acteur-clé dans le partenariat de l’UE avec l’Afrique.
 


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire