samedi, mars 30, 2013

Fateh Rebai (Ennahda): « Pour un débat en profondeur sur le développement du pays »

Le SG du mouvement Ennahda, Fateh Rebai a estimé, hier à Jijel, qu’il devient « nécessaire d’ouvrir un débat approfondi sur le développement national ». M. Rebai, qui s’exprimait lors d’une rencontre avec des élus, des militants et sympathisants de sa formation politique, s’est élevé contre le « scandale des malversations, détournements et dilapidations de deniers publics », se disant « favorable à un débat national approfondi sur les problèmes du développement socio-économique et culturel du pays ». Evoquant les récents mouvements de protestation de jeunes chômeurs des wilayas du sud du pays, il a indiqué que l’Alliance pour l’Algérie verte (AAV), dont sa formation est membre, a suggéré la suppression du terme « taux d’intérêt » (de 1%, ndlr) consenti pour les crédits aux jeunes, pour le remplacer par le terme « plus approprié » de « service » ou « prestation ». Selon Rebai, « la vague de mécontentement enregistrée dans les régions du sud du pays, reflète la faiblesse des actions de développement », qu’il juge « en inadéquation avec les moyens dont dispose le pays ». Il a estimé en outre, que les revendications des jeunes du sud sont les mêmes dans toutes les régions du pays. Le chef de file du mouvement Ennahda a considéré « qu’une attention particulière doit être accordée à la jeunesse », car, a-t-il rappelé, « c’est elle qui prendra en main les destinées du pays ». Elle est « la ressource humaine essentielle pour l’édification du pays », a-t-il dit. Abordant le phénomène d’enlèvement d’enfants, M. Rebai s’est prononcé pour « l’application de la peine de mort, juste châtiment des auteurs de ces crimes abominables ». Il a estimé que si un référendum sur la peine de mort « venait à être proposé au peuple, il serait adopté à 100% ». La mission dévolue aux élus locaux, la situation qui prévaut dans la région du Sahel et les prochaines échéances nationales ont été, également, abordées par le SG d’Ennahda.

APS


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire