mercredi, février 27, 2013

«Mettre fin aux soldes anarchiques!»



Les soldes d'hiver sont arrivés à leur terme et c'est l'heure du bilan pour les services de la Chambre de commerce de Bouira. 

Cet organisme, avait, pour rappel, lancé une vaste opération de sensibilisation au profit des commerçants de la wilaya, en vue de leur inculquer la " culture" de cette pratique. Ainsi, cette campagne, qui s'est déroulée du 6 au 15 de ce mois, a connu « un franc succès », selon M. Samir Abdelmalek, président de ladite chambre. Ce responsable met en évidence en premier le caractère " inédit" de cette campagne de sensibilisation en faveur des soldes : « Notre chambre peut se targuer d'avoir été la première à l'échelle nationale à lancer cette opération ». A propos des détails de cette campagne, notre interlocuteur a expliqué qu'elle a mobilisé quelques neuf agents de terrain qui ont sillonné bon nombre de magasins de la ville de Bouira et même ceux d'autres localités. « Je peux dire que notre institution n'a pas lésiné sur les moyens, afin d'orienter et de sensibiliser les commerçants sur les règles et les périodes des soldes », a-t-il indiqué. Interrogé sur le nombre de commerçants sensibilisés dans le cadre de cette campagne, notre interlocuteur l'a estimé à près de 1 000 sujets. Il nuancera cependant ses propos pour faire partager cette « réussite » avec les autorités locales. « Elles ont aussi grandement contribué à la réussite de cette campagne : « Il faut bien reconnaître que les différents élus locaux ont relayé notre message en distribuant des dépliants et en sensibilisant les commerçants activant dans leurs communes ». Concernant les objectifs de cette campagne, M. Abdelmalek n'y est pas allé par quatre chemin en affichant clairement l'ambition de son département : « Nous voulons mettre fin aux soldes anarchiques! ». Il ajoutera : « Les commerçants tout comme les consommateurs doivent savoir qu'il y a une période bien déterminée pour la pratique des soldes et qu'au-delà, tout commerçant pratiquant un quelconque rabais sera sanctionné par les services de la direction du commerce ». Enfin, le président de la chambre de commerce de Bouira a souhaité que par ce genre d'initiatives, la culture des soldes s'ancre davantage dans les mœurs, et ce, pour le grand bien de l’économie locale et des citoyens.               

       

Ramdane. B.    


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire