jeudi, février 28, 2013

Les étudiants ont bloqué l’entrée de la ville


Les étudiants de l’université Abderrahmane Mira de Béjaïa ont paralysé la circulation automobile, au niveau du carrefour des 4 chemins, dans la matinée d’hier. En coupant la route au niveau de cette intersection, à l’entrée Est de la ville de Béjaïa, les protestataires ont voulu attirer l’attention des autorités compétentes sur les mauvaises conditions dans lesquelles ils vivent dans les résidences universitaires, notamment la mauvaise nourriture servie dans les restos, l’absence d’ambulances au niveau des cités et l’insécurité qui y règne. « Nous avons attendu vainement des suites à nos revendications qui datent du début de l’année estudiantine. Aujourd’hui, nous sommes descendus dans la rue, pacifiquement, pour dénoncer cette situation », dira un étudiant rencontré sur les lieux. Effectivement, l’absence de conditions pour une vie décente des étudiants dans les cités universitaires ne date pas d’aujourd’hui.  La fermeture de la route, de 9 heures jusqu’à midi, a engendré des files énormes de véhicules, d’un côté comme de l’autre, obligeant les usagers des transports en commun à continuer le chemin à pied. Avec ce blocage de la route et le sit-in observé par des travailleurs en grève devant le siège de la wilaya, à l’appel de l’UGTA, Béjaïa était, dans la matinée d’hier, une ville fermée à la circulation.

  A. Gana 



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire