mercredi, février 27, 2013

«Halte à la marginalisation !»



Plusieurs dizaines de patriotes, venus des quatre coins de la wilaya, ont organisé, tôt dans la matinée d’hier, un sit-in devant le siège de la wilaya de Bouira, dans le but, disent-ils, de dénoncer le « mépris qu’affichent les autorités à notre égard». 

 

Ainsi, ces manifestants qui se disent être oubliés et marginalisés par l’Etat, ont fait part de leur « indignation » vis-à-vis de leur situation sociale qu’ils qualifient de misérable. Le porte-parole des contestataires a déclaré en fulminant : « Durant les années de braise, nous avons répondu à l’appel de la nation et des autorités sans aucune hésitation ! Aujourd’hui, nous sommes considérés comme des moins que rien. Pis encore, ceux que nous avons combattus, à l’époque, se moquent de nous aujourd’hui. C’est la suprême humiliation ». D’autres contestataires, n’ont pas hésité à interpeller le wali de Bouira pour qu’il tranche dans leur dossier. « Nous nous en remettons à monsieur le wali, dans le but de porter nos préoccupations auprès du ministre de l’Intérieur et même au chef de l’Etat », disent-ils. Suite à cette action, une plate-forme de revendications a été remise au chef de cabinet du wali, lequel s’est engagé à la transmettre au premier magistrat de la wilaya. Pour rappel, ces mêmes patriotes avaient adressé une requête au premier magistrat du pays, au mois de janvier dernier. Dans cette requête, ces « héros », comme ils se définissent, ont appelé le chef de l’Etat à « tenir ses engagements ». Parmi les revendications mentionnées dans ladite plate-forme, on citera « la révision de la loi concernant les combattants contre le terrorisme, la revalorisation des pensions, la prise en charge, financière et matérielle, des patriotes, la primauté à l’emploi et au logement, le calculer de la retraite en comptabilisant les années de lutte contre le terrorisme... », entre autres revendications. 

Ramdane B.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire