mercredi, février 27, 2013

Grève des fonctionnaires


La grève  des travailleurs de la santé, des résidences universitaires, de l’éducation nationale, des collectivités locales, des impôts, de la formation  professionnelle, des douanes et du siège de la wilaya, à laquelle a appelé l’Union de wilaya de l’UGTA de Béjaïa pour les journées du 26 et 27 février, a été selon les estimations de Abdelaziz  Hamlaoui, secrétaire général de l’Union de wilaya, suivie à hauteur de 70 %. Aujourd’hui, deuxième jour de grève, les grévistes sont appelés à répondre « massivement au rassemblement qui aura lieu à partir de 11 heures devant le siège de la wilaya ».  Cette double action a été initiée, selon la déclaration de l’Union de wilaya de l’UGTA, pour dénoncer avec force le marasme qui règne dans les corporations appelées à la grève et la baisse vertigineuse du pouvoir d’achat des travailleurs. La déclaration de l’UGTA, communiquée à la presse, fait également mention de quatre points de revendications, à savoir : une augmentation des salaires, l’octroi d’une prime spécifique au travail des grévistes, la révision de leur statuts ainsi que l’abrogation pure et simple de d l’article 87 bis  de la loi 90/11. 

B. Mouhoub


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire