mercredi, février 27, 2013

Clôture des travaux du congRès de l’OFA : L’expérience algérienne dans le domaine de l’entrepreneuriat féminin saluée

Ph : Nesrine

Les travaux du 3e congrès de l’Organisation de la Femme Arabe (OFA) ont pris fin, hier, au palais des nations à Alger, sous la présidence de Mme Souad Bendjaballah, ministre de la Solidarité nationale et de la Famille, en présence des premières dames arabes, des présidentes des délégations des pays arabes et des représentants des organisations régionales et internationales. Les travaux de ce congrès, tenu du 25 au 27 février 2013 sur le thème «l’entrepreneuriat féminin dans le monde arabe : leadership et développement», ont porté sur l’examen des moyens à même de favoriser l’intégration de la femme dans le monde de l’entrepreneuriat. A l’issu des travaux du congrès, un point de presse a été organisé, lors duquel, Mme Bendjaballah, a mis l’accent sur la nécessité de redoubler d’effort pour jeter de nouveaux jalons dans le parcours de l’OFA et amener la femme arabe à faire davantage montre de perspicacité et de courage, à s’investir dans la vie active et à interagir avec les impératifs du développement moderne. Elle a souligné également la nécessité de relancer le rôle de la femme arabe dans le domaine économique pour relever les défis en vue d’une adéquation avec les changements actuels  dans la région. De son côté la nouvelle directrice générale de l’OFA a souligné la nécessité de préserver les droits et acquis de la femme, notamment dans la foulée des bouleversements politiques qui secouent les pays du printemps arabe. Elle a également souligné que la responsabilité de consolider cette œuvre et d’en parachever les attributs est une responsabilité collective en vue de concrétiser le développement juste, intégral et durable auquel aspirent les sociétés arabes, dans le respect des spécificités de chaque société et en harmonie avec ses conditions et possibilités propres. Le congrès de la femme arabe a été couronné par une déclaration finale, qui a mis l’accent sur la nécessité de généraliser les expériences réussies à toutes les femmes dans le monde arabe à travers, les médias et les moyens de communications électroniques, afin de les encourager à se lancer dans le domaine de l’entreprenariat. Le congrès a permis de passer en revu les législations et les différents mécanismes mis en place par les pays arabes pour la promotion et le développement de l’entrepreneuriat féminin. Les participants au congrès ont souligné la nécessité de coordonner dans ce sens, afin de promouvoir la femme arabe et projeter une image positive du domaine de l’entrepreneuriat féminin aux autres peuples. La déclaration finale a salué les réalisations  de l’Algérie en matière de promotion des droits politiques et socio-économiques  de la femme, tout en appelant les pays arabes à suivre son exemple. La déclaration met en exergue les propositions formulées par participantes au congrès et relatives à l’institution d’un prix pour les expériences réussies des femmes dans le domaine entrepreneurial, la création d’un système de financement arabe pour aider et soutenir les entreprises nouvellement créées.  
Salima Ettouahria


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire