lundi, janvier 14, 2013

Conférence-débat sur le Prophète Mohamed (QSSSL) au CCI : Le modèle par excellence de tous les musulmans

Ph. : Nacéra

Dans le cadre de la célébration de la fête du Mawlid Ennabaoui, le Centre culturel islamique d’Alger a abrité hier après-midi, une conférence-débat sur le thème : «La  miséricorde dans la vie du Prophète (QSSSL)», animée par Dr Mohamed-Cherif Gaher, vice président du Haut conseil islamique (HCI). A cette occasion, Il a rappelé succinctement les principales étapes de la vie de Mohamed (QSSSL), en soulignant particulièrement les hautes qualités humaines et morales qui lui ont permis de gagner le respect et la considération de la société mecquoise, bien avant l’avènement de l’islam, dont il fut le messager d’Allah Tout-Puissant à l’humanité entière. L’éminent savant religieux devait s’attarder sur la naissance bénie du dernier des Prophètes (Que le salut de Dieu soit sur eux), un lundi de l’année 570 à La Mecque, en rappelant que Sidna Mohamed a particulièrement souffert de sa condition d’orphelin, après la disparition de son père, deux mois avant sa naissance, puis sa mère, alors qu’il était âgé de 6 ans seulement, puis son grand-père (à l’âge de 8 ans), successivement. Après quoi, il a évoqué nombre de qualités morales dont le Prophète (QSSSL) a fait montre, comme son honnêteté proverbiale — on l’appelait «El Amine» — avant d’arriver aux miracles dont il était doué, en citant l’exemple du Coran et sa préservation intacte à travers les siècles. Le conférencier a mis également l’accent sur les innombrables qualités morales et humaines, les bonnes manières de l’Envoyé de Dieu (QSSSL) vis-à-vis de ses proches compagnons, des croyants  parmi lesquels figurent les voisins, les enfants, ses épouses, en se référant à plusieurs hadith. Comme le dit le Coran,  Sidna Mohamed (QSSSL) était une miséricorde, un don de Dieu pour l’humanité.
Mourad A.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire