dimanche, septembre 09, 2012

Une victoire qui ouvre la voie à la qualification

CAN 2013 : Libye 0 - Algérie 1

Une victoire qui ouvre la voie à la qualification
En s’imposant 1-0 hier après-midi à Casablanca en match aller de la qualification à la CAN 2013 face à la Libye, l’équipe d’Algérie a les trois quarts du billet qui mène vers l’Afrique du sud. Dans un mois, le 12 octobre précisément, il lui faudra assurer le coup chez elle pour s’emparer du quart de billet restant.

On ne peut pas dire que le succès des Verts est immérité. Sur l’ensemble de la partie d’hier, ce sont quand même eux qui ont eu le monopole du ballon et ont le plus pesé sur la défense libyenne. A leur décharge, on leur reprochera un jeu assez nonchalant alors que la vitesse était dictée dans ce genre de confrontation face à un adversaire très regroupé. Par ailleurs, le coach national Vahid Halilhodzic avait choisi d’aligner d’entrée de jeu un onze avec trois milieux récupérateurs qu’étaient Mostefa, Guedioura et Lahcène, avec un Kadir pour occuper le flanc gauche.

Ce qui fait qu’il n’y avait plus que deux attaquants, Feghouli et Slimani, mais ce dernier s’est retrouvé très souvent isolé à la pointe du secteur offensif, donc une proie facile pour les athlétiques défenseurs libyens. Rugueux également parce qu’il faut ajouter que ces Libyens-là comme à leur habitude ne se sont pas gênés pour user d’un jeu plus que dur, histoire d’intimider les Verts qui jouaient en blanc hier après-midi. Malgré leur supériorité, ces derniers ne se sont procuré aucune occasion en première mi-temps, si ce n’est cette action de la 8’ qui vit Slimani déborder sur le côté gauche avant de servir en retrait Guedioura dont la reprise passa sur le côté.

Cette léthargie des Algériens faillit leur coûter cher en fin de premier half avec un réveil des Libyens qui ratèrent une occasion en or à la 39’ quand le gardien algérien Mbolhi sauva du pied droit un but tout fait face à l’attaquant qui se présenta face à lui. Moins de deux minutes plus tard, ce fut au tour du Libyen Ahmed Zaoui de laisser passer sa chance en abandonnant le ballon en course alors qu’il allait se présenter seul face à Mbolhi.

En seconde période, Halilhodzic opta pour la sortie de Cadamuro. Il fit glisser à sa place Mostefa et plaça au milieu du terrain Tedjar dont le jeu est plus offensif. Malgré ce changement, la stratégie des Algériens ne varia pas tellement, même si leur domination fut constante. C’est en fin de match, avec le remplacement de Kadir par Soudani (79’) que le potentiel offensif des Verts augmenta et que le danger fut vraiment réel dans le camp  libyen, notamment à la 87’ quand un centre en retrait de Mesbah trouva trois coéquipiers bien placés ; mais aucun d’eux ne sut en profiter.

Ce ne fut que partie remise puisque dans la minute suivante, il y eut un très bon travail de Slimani sur le côté gauche, un Slimani dont le service dans l’axe vit Feghouli feinter le tir mais pour laisser le ballon filer vers un Soudani idéalement placé dont la reprise du plat du pied droit fit mouche. Un but inespéré mais amplement mérité pour un onze algérien  qui aura dominé ce match.         

Ahmed Achour

Les Libyens agressent les Algériens
A la fin du match, on a assisté à des scènes regrettables avec des joueurs libyens énervés par la défaite qui ont cherché à agresser les Algériens. C’est une habitude de la part de ces Libyens qui n’admettent pas la défaite. Il fallut l’intervention des accompagnateurs algériens (ils étaient où ceux de la Libye ?) pour que les esprits se calment.

A.A.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire