lundi, septembre 10, 2012

UN CONSEIL DES MINISTRES EST PRÉVU LE 19 SEPTEMBRE : Plusieurs projets de loi sont au menu

Sellal n'a pas droit à l'erreur
Sellal n'a pas droit à l'erreur
Le nouveau staff gouvernemental sera convoqué le 19 septembre prochain au palais d'El Mouradia.
M.Sellal conduira son équipe pour assister au Conseil des ministres que présidera le chef de l'Etat. Cette réunion est la première du genre depuis les élections législatives du 10 mai dernier. le dernier Conseil des ministres tenu en présence de Ouyahia remonte au mois de février. Plus de quatre mois sont passés sans Conseil des ministres. La réunion du 19 septembre s'annonce importante. Des dossiers lourds et sérieux, qui étaient en attente, seront mis sur la table. Il s'agit entre autres du projet de loi de finances 2013, de l'amendement de la loi sur les hydrocarbures, de la loi sur le règlement budgétaire ainsi que l'avant-projet de loi portant sur les pensions des militaires.
Ce n'est pas tout. L'équipe de M.Sellal va également présenter son plan d'action et identifier ses priorités. L'équipe Sellal doit accélérer la cadence pour être dans les délais. Celle-ci n'a qu'un répit de dix jours pour finaliser tous les dossiers et tracer sa feuille de route. Pressé par le temps, le Premier ministre n'a pas traîné en route. Au lendemain de sa nomination, il a multiplié les contacts. Il tiendra aujourd'hui sa première reunion du gouvernement. Il sera question d'examiner des projets de loi et de faire un point de situation sur les différents secteurs. M.Sellal va également tracer son plan d'action pour mieux cerner ses priorités. Cette réunion ne sera pas la seule. Avant d'aller au Conseil des ministres, le Premier ministre convoquera son équipe pour une autre réunion afin de mettre les dernières retouches sur les dossiers en lice. Confronté à un timing serré, l'équipe de M. Sellal n'a pas droit à l'erreur. Celle-ci doit faire vite et bien pour donner un nouveau souffle à l'activité institutionnelle.
La prochaine tenue du Conseil des ministres va débloquer la situation du Parlement qui est en stand-by. Malgré l'ouverture de la session parlementaire d'automne lundi dernier, l'activité des deux Chambres est restée en attente.
Aucun agenda n'a été arrêté. Lors de la première réunion du bureau, l'Assemblée populaire nationale s'est contentée d'énumérer les projets en lice sans pour autant arrêter un calendrier des travaux. Faute de projets de loi, l'APN demeure dans l'inaction. Sur les huit projets de loi recensés, seul le projet portant sur la profession d'avocat était disponible. Le reste, à savoir sept projets de loi, est toujours en cours d'élaboration au niveau du gouvernement. Le Parlement doit patienter encore quelques semaines pour entamer son activité. Le bureau de l'APN a suspendu toutes ses réunions en attendant la réunion du Conseil des ministres. Les nouveaux élus sont toujours en congé. Depuis leur élection le 10 mai, les élus du peuple sont toujours dispensés de toute activité. De congé en congé, les nouveaux députés sont libérés de tout engagement au sein de l'APN en attendant que la septième législature se mette au travail.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire