lundi, septembre 10, 2012

RENTRÉE SCOLAIRE À ALGER : De la gaieté sur les chemins de l'école

De la gaieté sur les chemins de l'école

Ils étaient vraiment très beaux à voir parés de leurs plus beaux habits. Les milliers d'élèves, ont rejoint à la date prévue leurs écoles. A l'exception des nouveaux que les parents essayaient de raisonner pour dissiper les appréhensions de la rentrée. Tous piaffaient d'impatience de retrouver leurs camarades de classe après une aussi longue séparation.
Près de quatre mois de vacances, c'est, en effet, beaucoup très long. Certains n'ont pas dormi la nuit.
Afin de fêter les retrouvailles, ils n'ont pas hésité à se rendre, très tôt le matin, au domicile de leurs camarades pour effectuer ensemble, le trajet menant à l'école. Les plus âgés, c'est-à-dire, les collégiens ont profité de ce premier jour de rentrée pour discuter football et de la rencontre Libye-Algérie, comptant pour le dernier tour des éliminatoires de la Coupe d'Afrique des nations, prévue en janvier prochain en Afrique du Sud.
Pour les parents, ce sont les risques de surcharge des classes qu'ils appréhendent le plus, après les informations faisant état de retard mis dans la réception des établissements programmés pour la rentrée au niveau de certaines wilayas.
M.Abdelatif Baba Ahmed, qui était en tournée d'inspection dans la commune d'El Biar, a tenu à rassurer tout le monde, hier, en rappelant les mesures prises par les départements ministériels pour pallier, justement, à la surcharge des classes.
Selon lui, seules dix wilayas ont fait part de ce problème qui a été pris en charge grâce aux solutions palliatives.
Le problème de la scolarisation dans notre pays a été, lui aussi pris en charge et ne perturbera pas la scolarité des 8.300.000 élèves, affirment les responsables du ministère de l'Education nationale.
Dans une ambiance bon enfant, ils ont entonné en de nombreux endroits le célèbre refrain «Gai, gai l'écolier», qui a fait sortir les passants d'Alger de leur torpeur.
Les agents de police et de la gendarmerie qui étaient postés aux abords des édifices pour en assurer la sécurité et l'ordre, étaient très contents, eux aussi, de retrouver ces écoliers et cette ambiance qui leur a manqué quatre mois durant.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire