lundi, septembre 10, 2012

La décharge communale d’Azazga maintenue fermée


Décidément, la fin du feuilleton des décharges publiques, contestées par la population locale quant aux endroits choisis pour leurs implantations, n’est pas pour demain à Azazga. En effet, au courant de la semaine écoulée, des habitants du village « Thadarth », dans la commune d’Azazga située à 35 Km à l’est du chef-lieu de la Wilaya de Tizi-Ouzou, ont procédé à la fermeture de la décharge communale implantée dans un espace forestier situé sur la route nationale numéro 12 menant vers la wilaya de Béjaïa. Une action de rue organisée, selon les contestataires, pour mettre un terme définitif aux atteintes portées à l’environnement et à l’écosystème. Ainsi, les opposants ont fermé, à l’aide de cadenas, le portail extérieur sur lequel une banderole a été accrochée, sur laquelle les villageois ont justifié leur action comme une énième solution pour protéger l’environnement. Il est à signaler que la décharge publique ne constitue pas la seule menace sur l’environnement dans cette région à vocation touristique, puisque, durant ces dernières années, le jet d’ordures ménagères le long du tronçon de la route nationale N° 12 séparant Yakouren d’Azazga sur 11 Km par certain citoyens sans foi ni loi, est devenu monnaie courante au détriment de la faune et de la flore. Certaines espèces animales, à l’image du singe magot symbole de la région, se nourrissent de ces ordures qui menacent donc directement leur santé. En attendant un dénouement proche à cette nouvelle affaire, les autorités locales sont confrontées à un vrais casse-tête chinois, car ils doivent trouver dans les plus brefs délais une solution temporaire à cet épineux problème qui ne date pas d’aujourd’hui.

R. A.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire