lundi, juillet 30, 2012

"Dewwi Rruh", le premier album de Samir Amrane

L’album que les nombreux fans de Samir Amrane, ou le petit Hamidouche pour les intimes, attendaient depuis longtemps est enfin mis en vente.


Si la gestation de ce CD a duré de nombreuses années, c’est que chacune des 07 chansons qui le composent a fait l’objet de soins méticuleux, de polissages appliqués et fignolages infinis pour permettre aux jeunes d’écouter et de savourer à satiété la musique et la voix envoûtante de leur Fan préféré. Ces chansons toutes raffinées l’une à l’autre à un style de musique diversifié. L’artiste a opté, dans la confection de ses mélodies, pour un rythme de variété tout en essayant, avec des mots magiques, de fusionner entre plusieurs musiques du monde. Il tente à travers ces chansons, de ressusciter le style du défunt Kheddim Hamidouche, et se forger son propre style et de donner un aspect spécifique à ses produits. Le nouvel album de samir amrane est ainsi forgé d’une poésie profonde, peu d’artistes n’ont fait pour l’instant cette composition de paroles. En l’écoutant l’esprit voyage et le crane se creuse d’en décortiquer méticuleusement les mots du texte.

Timide, réservé, évitant les mondanités, et en tant qu’artiste, il fuit le côté matériel des choses. Il faut dire que le jeune artiste ne sait se mettre en valeur que sur scène. C’est seulement là qu’il se sent totalement dans son élément. Ses maîtres spirituels, auxquels d’ailleurs il ne cesse de rendre hommage, sont bien sûr son oncle Hamidouche Kheddim, Ali Touatioui dit Ali Hamou, Mokrane Touati …etc.

Par ailleurs, le jeune artiste Samir Amrane qui a sorti son premier album chez l’édition Taddukli de Tizi Ouzou , et ont contribué à son enregistrement des professionnels au studio Moh Ubelaid.

Samir Amrane est un jeune talent qui fait partie de cette nouvelle génération. Il s’intéresse au chant dès son âge. Il a débuté en confectionnant sa première guitare en bidon comme tous les jeunes kabyles. De plus, il est une personne douée, et ne sait qu’à se refaire à la poésie et la parole puisées au fin de la société profonde. Samir Amrane frayait dés son enfance le chemin du célèbre chanteur de l’amour et folklore, notamment Hamidouche.

Bien qu’il soit son oncle, il fraya et y continua dans sa voie pour perpétuer son riche patrimoine qu’il nous a légué après sa disparition. «Lorsque j’étais tout petit, je répétais et chantais les cansons de mon oncle, elles étaient pour moi un moyen de distraction et de divertissement. Surtout pour moi, car mes parents ne nous donnait pas assez de liberté de sortir de peur qu’on se bagarre ou commettre des vols minimes en fréquentant les jeunes truands». A-t-il déclaré d’emblée. «En plus l’art de chanter était un rêve d’enfance» ajouté à cela. Son disque commençait déjà à battre le record sur le marché. Il est demandé partout soit par cette nouvelle génération ou par les anciens artistes affirment des disquaires que nous avons interrogés à ce sujet.

Son opus Daw-iyi rruh est composé de sept chansons où on peut trouver ; A Yemma ten ayi, Wahcey Uggedagh, Ur Ganney Udan, Amek Ara Ttuy Lexyal-im,  Dawi-iyi rruh, Rwah azzin, et la dernière chanson Ah ya dunit-iw traitant de différents thèmes de la vie et de la société, entre autres ; l’amour ; la nostalgie ; l’espoir …etc. il est disponible à travers plusieurs régions d’Algérie profonde à partir de Tizi Ouzou, Bejaia, Alger, boumerdes, Bouira …etc. Aujourd'hui donc, et ce compte tenu de sa notoriété au niveau local surtout, l'auteur de la célèbre chanson "Dewwi Rruh" sera à coup sûr au rendez-vous pour mettre du baume dans les cœurs de ses fans qui l'attendent avec beaucoup d'impatience.

Mohammed Amrous

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire