mardi, juillet 31, 2012

Pénurie de lait en sachet suite à la grève de l’unité de Dra Ben Khedda : Retour à la normale à partir d’aujourd’hui

D.R

L’arrêt de la production du lait en sachet au niveau de la laiterie de Draâ Ben Khedda, suite au mouvement de grève qu’observent depuis mercredi dernier les travailleurs de cette unité, a provoqué une pénurie plus ou moins importante de cet aliment de base au niveau de la wilaya de Tizi Ouzou où le consommateur est appelé encore une fois à payer un sachet de lait entre 30 et 35 dinars, a-t-on constaté.
Le collectif des travailleurs de cette laiterie qui détient 85% du marché local du lait pasteurisé a enclenché ce mouvement de grève pour exiger la publication des résultats de la commission d’enquête menée par les services concernés au niveau de cette unité le mois de janvier dernier, à la demande du même collectif qui avait observé une grève de plus de quatre mois pour dénoncer les conditions de travail et la gestion de cette ancienne laiterie publique. En attendant la publication des résultats de cette commission d’enquête, le consommateur est le seul pénalisé par cette pénurie de lait en sachet en ce mois de Ramadhan où la consommation de ce produit augmente sensiblement. Conséquemment à la rupture de la production dans la laiterie de Draâ Ben Khedda, les spéculateurs imposent leur loi en augmentant le prix du sachet de lait de 5, voire 10 dinars, à la déception des chefs de familles, nombreuses ceux aux faibles revenus qui doivent encore subir le diktat de ces commerçants véreux. Certains citoyens n’ont pas consommé de lait en sachet depuis le début de la grève au niveau de cette unité, avons-nous appris de plusieurs d’entre eux. Pour pouvoir se procurer quelques sachets, il faut se lever tôt et faire la queue devant les rares commerçants qui s’approvisionnent à partir des laiteries en dehors de la wilaya. Jusqu'à hier, le lait continue à manquer au niveau des commerçants de la ville du chef-lieu de wilaya de Tizi Ouzou, a-t-on constaté. Cependant, devant la persistance de cette situation suite à cet arrêt subit du travail à la laiterie de Draâ Ben Khedda, la direction du commerce de la wilaya de Tizi Ouzou a pris des dispositions en mesure d’assurer un retour à la normale à partir d’aujourd’hui, a annoncé hier le directeur du commerce sur les ondes de la radio de Tizi Ouzou. Selon ce dernier, le lait en sachet devait être disponible en quantité suffisante à partir d’hier mardi, et ce grâce à la redistribution d’un quota supplémentaire de poudre de lait aux autres laiteries locales, notamment le Pâturage d’Algerie, Tifra-Lait et la Matinale, pour le transformer en lait pasteurisé et le vendre à tous les distributeurs de la wilaya, pour mettre fin ainsi au déficit en la matière estimé à 190.000 litres/jour provoqué par la grève à la laiterie de Draâ Ben Khedda. Pour le directeur du commerce, la priorité est celle d’assurer aux citoyens un approvisionnement normal et continu en cet aliment essentiel, surtout en ce mois de Ramadhan durant lequel la consommation connaît un pic. Pour éviter la poursuite de cette pénurie qui a provoqué la colère et l’indignation des citoyens de Tizi Ouzou, le directeur du commerce a appelé la population à rationnaliser sa consommation de lait qui sera d’ailleurs disponible en quantité suffisante à partir d’aujourd’hui.
Bel. Adrar


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire