mardi, juillet 31, 2012

Les ressortissants syriens séjournant en Algérie pris en charge

Les ressortissants syriens réfugiés actuellement en Algérie sont pris en charge par les autorités  algériennes, et ont fait l’objet de plusieurs réunions interministérielles de coordination, a indiqué hier le porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Amar Belani, dans une déclaration à l’APS. 

«S’agissant des ressortissants syriens qui séjournent actuellement dans notre pays, je confirme que ce sujet est bien pris en charge par les autorités algériennes, et qu’il a fait l’objet de plusieurs réunions interministérielles de coordination», a précisé Belani. «Partant de notre devoir de solidarité à l’égard de ces ressortissants syriens, un dispositif spécifique et des mesures pratiques de soutien et d’assistance seront mis en œuvre incessamment, à travers l’implication d’un certain nombre d’intervenants publics ou auxiliaires, dont notamment les services du ministère de la Solidarité nationale et de la Famille et le Croissant-Rouge algérien, dont les comités de wilaya sont déjà à pied d’œuvre», a-t-il expliqué. Le ministère de l’Intérieur et des Collectivités locales a indiqué, de son côté, que la situation humanitaire des réfugiés syriens se trouvant en Algérie a fait l’objet d’une réunion interministérielle.

Le ministre de l’Intérieur et des Collectivités locales et celui de la Solidarité nationale et de la Famille se sont réunis lundi dernier afin d’examiner et de valider les recommandations du groupe interministériel, créé à leur initiative pour apporter les solutions humanitaires adaptées à la situation des réfugiés syriens se trouvant dans notre pays, a-t-il précisé dans un communiqué. Un centre d’accueil a été aménagé à Sidi Fredj (Alger) pour venir en aide aux réfugiés syriens qui ont fui leur pays, théâtre de violences et d’affrontements depuis des mois, a indiqué hier le secrétaire général du Croissant-Rouge algérien (CRA), Lahcène Bouchakour. «Un centre d’accueil situé à Sidi Fredj a été aménagé pour prêter assistance aux réfugiés syriens. Ce centre offre toutes les commodités pour leur repos et pour passer le ramadhan dans de bonnes conditions», a déclaré Bouchakour à l’APS.

En plus de la prise en charge de ces réfugiés, un travail de sensibilisation de la population à travers le territoire national est fait sur le terrain pour que la «dignité humaine» de ces réfugiés soit assurée. «Nous nous sommes même déplacés dans les hôtels de la capitale pour inviter ceux qui y sont déjà à venir dans ce centre d’accueil. Un groupe de sept personnes, représentant les réfugiés, a visité le centre d’accueil», a ajouté Bouchakour.

Interrogé sur le cas des réfugiés qui ont élu domicile depuis quelques jours au square Port-Saïd et couchant, selon leurs dires, à la belle étoile et à même le sol, Bouchakour a affirmé que depuis lundi soir, plus personne ne se trouvait dans ce lieu. «Nous nous sommes rendus sur place hier (lundi) après-midi et avons proposé aux réfugiés de rejoindre le centre d’accueil qui leur a été réservé. Et le soir même, il n’y avait plus personne sur place», a assuré le secrétaire général du CRA.

Dans une première phase qui a débuté hier, il s’agira d’assurer «la prise en charge, par chaque wilaya avec le concours de la Sûreté nationale, du Croissant-Rouge algérien, de la Protection civile, des Scouts musulmans algériens et éventuellement de la société civile, de toutes les personnes qui sont sans abri pour leur offrir un hébergement décent et l’alimentation nécessaire». Dans une deuxième phase et au terme d’un recensement plus exhaustif qui demandera quelques jours, «d’autres mesures déjà envisagées seront mises en œuvre», a encore précisé le ministère de l’Intérieur.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire