mardi, juillet 31, 2012

Du melon irrigué avec des eaux usées : 33 affaires devant la justice

Trente-trois affaires liées à l’irrigation des cultures agricoles par les eaux usées dans 10 wilayas ont été traitées durant le premier semestre 2012 par les unités de la Gendarmerie nationale.

Destruction de 25 ha de cultures irriguées avec des eaux usées.

Les dix wilayas concernées sont Batna, Biskra, Blida, Tébessa, Sétif, Skikda, Médéa, M’sila, Mascara et El Bayadh, indique mardi le commandement de la Gendarmerie nationale, précisant que le plus grand nombre d’affaires (33) liées à l’irrigation par les eaux usées est enregistré dans la wilaya de Médéa.

Les unités de la Gendarmerie nationale ont également procédé à la saisie des moyens de transport (camions), quinze pompes électriques et environ 4 040 mètres de tuyaux d’irrigation ainsi que la présentation de plusieurs personnes devant la justice.

Les autorités locales ont eu à intervenir pour la destruction de 25 hectares de culture, l’irrigation par les eaux usées de produits maraîchers (pastèques, melons...) étant préjudiciable pour la santé du consommateur.

Par ailleurs, les cellules de protection de l’environnement ont constaté 564 infractions liées aux atteintes à l’environnement au niveau national, le nombre le plus élevé ayant été enregistré à Alger avec 444 infractions.

La même source a souligné que ce constat peut être expliqué par la forte présence d’une activité industrielle et économique n’obéissant pas aux normes, induisant une nuisance à l’environnement et au cadre de vie du citoyen, causée en général par une surpopulation implantée anarchiquement dans la périphérie des grandes villes.

APS

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire