lundi, avril 30, 2012

MOUVEMENT DE REDRESSEMENT DU FLN : Abada remplace Goudjil

Abada remplace Goudjil

A l'approche des législatives du 10 mai prochain, les choses s'accélèrent et se précisent au vieux parti. Le mouvement de redressement, notamment, vient d'opérer un changement significatif en remettant à Abdelkrim Abada le poste de coordinateur, lequel avait été jusque-là occupé par Salah Goudjil. Cette décision est notifiée par un communiqué, parvenu hier à notre rédaction. Ce dernier, signé par Mohamed Seghir Kara en sa qualité de porte-parole officiel du Mouvement de redressement et d'authenticité, laisse entrevoir un durcissement de ton à l'égard de «l'ennemi juré» des redresseurs et qui n'est autre que Abdelaziz Belkhadem auquel on reproche d'avoir trahi les idéaux du FLN et de confectionner des listes électorales qui sentent l'argent et qui ne seraient donc pas politiquement correctes. Ainsi, Abada, qui est franchement plus virulent et moins conciliant que son prédécesseur, ne pourra que tenir la dragée haute à l'actuel SG du parti. A en croire le même communiqué, la désignation d'Abada aux fonctions de coordinateur, aurait été prise à la faveur d'une décision de la direction du mouvement, en date du 15 avril dernier, et ce conformément au principe de collégialité et d'unité d'action. Ce choix collectif aurait également été dicté par les toutes dernières évolutions du mouvement de redressement et d'authenticité du parti FLN, note le communiqué. De toute évidence et en opérant puis en révélant cette nomination, les redresseurs ne font que baliser la ligne droite qui leur permettra de déboulonner Belkhadem. Ses opposants affûtent leurs armes et parachèvent leur plan pour le destituer. Ce plan de destitution est même fin prêt. Jugeons-en: l'on apprend en effet que les contestataires du comité central de l'ex-parti unique, viennent de faire savoir que les convocations pour la réunion d'un comité central extraordinaire prévue pour le 19 mai sont «prêtes» et qu'elles seront envoyées à partir du 2 mai. Même si l'indication sur le lieu qui abritera ce CC n'a pas encore été donnée. Les choses vont donc bon train pour le renversement de Belkhadem. Ceci est d'autant plus vrai que le clan des redresseurs a finalement réuni le quorum pour tenir son conclave qui fera la différence entre le passé et l'avenir.
Un programme a même été tracé par les contestataires et prévoit la tenue d'une réunion du comité central le 19 mai pour arrêter la liste des candidats à la succession de Belkhadem et s'entendre sur la procédure à suivre pour l'élection d'un nouveau SG. Justement dans cette liste du renouveau, version redresseurs, figure en bonne place Abdelkrim Abada, aux côtés d'autres ténors comme Amar Saïdani, ex-président de l'APN ou Boudjemaâ Haïchour, ex-ministre de la Poste et des Technologies de l'information et de la communication. A l'heure où nous mettons sous presse, nous apprenons que la manoeuvre ayant permis de placer Abada aux commandes de la coordination du mouvement des redresseurs aurait été effectuée à l'insu de Goudjil. Ce dernier, moins radical dans son approche de renouveau, plaide pour le rassemblement de tous les militants marginalisés.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire