lundi, avril 30, 2012

BOUIRA : Louisa Hanoune tire à vue

La secrétaire générale du PT toujours fidèle à elle-même
La secrétaire générale du PT toujours fidèle à elle-même
Dans son discours de campagne électorale axé essentiellement sur la critique de ses concurrents et ses opposants, Louisa Hanoune a animé un meeting devant une salle qui a tardé à se remplir. Arrivée sur place, elle mettra plus d'une demi-heure pour accéder à la tribune. La raison était évidente: son chef de file à Bouira rappellera que beaucoup de partisans qui devaient venir des autres villes de la wilaya n'étaient pas au rendez-vous. Comme à son habitude, la secrétaire générale du Parti des travailleurs choisira une introduction frontale en commençant par faire remarquer que l' élection du 10 mai n'est pas totalement transparente et ne se prépare pas correctement. Elle accusera l'administration de favoriser «ses» deux postulants, le RND et le FLN. Sans être précise et sans citer d'exemple concret, elle affirmera:«Certains walis obligent les fonctionnaires à remplir les salles des meetings.» Elle expliquera les raisons de sa participation à «une élection truquée: «Comme en 1997, en 2002, en 2007, nous participons parce qu'à chaque fois la souveraineté du pays, la paix, la sauvegarde de la République sont menacées. Nous nous engageons pour contrecarrer et déjouer les complots qui visent la nation.» S'agissant de l'échéance de cette année, l'intervenante brandira le spectre de la menace étrangère. Pour convaincre, elle se référera à ce que viennent de vivre plusieurs pays arabes et voisins. «Le grand projet mondialiste mis en place par le FMI et ses relais concerne notre pays. Le seul moyen de déjouer ces velléités reste une participation massive au vote et le choix du PT» préconisera Louisa Hanoune. Dans le même ordre d'idées et concernant toujours la menace, la conférencière parlera d'un front interne qui active pour la réussite du plan étranger. Là aussi, elle désignera les partis de l'Alliance verte, les partis islamistes et tous ceux qui ne veulent pas l'application des réformes du président de la République.
Dans son déchaînement contre le gouvernement qui, selon elle, fait dans le double langage et opère une gestion dualiste en criant à la souveraineté mais en n' hésitant pas à ouvrir grandes les portes au FMI et aux lobbies financiers mondiaux, la secrétaire générale du PT accusera Temmar de vouloir dilapider les réserves monétaires nationales en les octroyant au Fonds monétaire international. Dans cet suspective de ruiner le pays, et selon toujours l'animatrice du meeting, le pouvoir s'est trouvé des relais parmi ces partis agréés. «Comment un parti né depuis un mois peut louer des espaces publicitaires sur les ondes d'une chaîne étrangère? D'où lui vient l'argent?» Après avoir posé la question, elle répondra en accusant ces partis (ce parti) de «rouler» pour les lobbies. La hausse des prix des fruits et légumes est pour Hanoune l'oeuvre de ces mêmes lobbies de l'huile, du sucre et maintenant des produits de grande consommation, qui ont, au début de l'année, tenté de semer la pagaille pour préserver leurs intérêts financiers.
Parlant des observateurs étrangers, invités pour superviser les élections, Louisa Hanoune accusera ces hôtes de l'Algérie d' être des espions. «Ils sont les invités du pouvoir, on ne les a pas demandés. Ils sont là pour espionner le pays.» Pour adapter son discours aux spécificités de la région, la secrétaire générale du PT réservera la fin de son discours à la revendication locale: Tamazight. «Nous n'acceptons pas l'amalgame prémédité entre le Printemps berbère et les Printemps arabes. Tamazight a reculé. Nos printemps datent de 1980 et de 1988.» Elle promettra de l'officialiser, de rendre son enseignement obligatoire, de constitutionnaliser son utilisation dans les tribunaux...parmi les autres promesses, celle de revenir au monopole étatique du commerce, l'annulation des accords avec l'OMC et l'UE, la création de 3 millions de postes d'emploi, la réouverture des unités de production fermées, la re-nationalisation des grands entreprises industrielles... Signalons aussi qu'hier, l'Alliance pour une Algérie verte et le Mouvement des nationalistes libres ont animé chacun un meeting avec leurs partisans. Ghermoul a rencontré ses adhérents au théâtre communal de Bouira alors que le trio du MSP, El Islah et En Nahdha ont choisi Sour El Ghozlane.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire