lundi, avril 30, 2012

15E SALON INTERNATIONAL DU BÂTIMENT, DES MATÉRIAUX DE CONSTRUCTION ET DES TRAVAUX PUBLICS : 1000 exposants attendus

«Le 15e Salon international du bâtiment, des matériaux de construction et des travaux publics est un événement majeur, une étape importante dans l'histoire de l'Algérie post-indépendante», a déclaré le directeur de la promotion et de la coopération de la Société algérienne des foires et expositions, lors de la conférence- débat qu'il a animée, jeudi dernier, au siège de son entreprise. S'adressant aux présents, Mouloud Slimani a insisté sur la portée de ce rendez-vous auquel prendront part, a- t-il dit, près de 1000 entreprises nationales et internationales, spécialisées dans le bâtiment et la production de matériaux de construction.
Qualifiant de record le nombre d'exposants ayant confirmé leur participation à ce salon, le conférencier a indiqué qu'«un espace de 44.000 mètres carrés a été réservé par la Safex pour abriter les entreprises en question». Programmé à quelques jours de l'ouverture de la Foire internationale d'Alger, «le salon constitue, selon lui, un événement précurseur de ce que sera la prochaine foire».
Partenaire dans l'organisation de ce 15e Salon dédié aux professionnels du bâtiment, Sadok Stiti a tenu, pour sa part, à saluer les efforts colossaux déployés par l'Algérie dans le domaine de la construction et de la production de matériaux de construction depuis l'Indépendance, soulignant que «les moyens ont été multipliés par quinze malgré une conjoncture, parfois, défavorable».
Afin d'expliquer, lui aussi, l'intérêt que revêt le Salon 2012 et les étapes qu'il a connues depuis la première édition, M. Stiti a souligné qu'«en 1978, il n'y avait que 70 entreprises dont une étrangère, alors qu'aujourd'hui nous en comptons près de 1000 qui ont confirmé leur participation pour le rendez-vous du 3 mai». Ce n'est pas tout. Le partenaire de la Safex a précisé que sur les 1000 entreprises exposantes, près de la moitié sont étrangères.
Une progression spectaculaire qu'il impute au regain d'intérêt que suscite le marché algérien en matière de réalisation de logements, notamment, et aux opportunités qu'il offre. «J'exhorte les jeunes à croire en tout ce que nous avons réalisé jusqu'ici et en ce que nous projetons de réaliser, dans les années à venir, pour gagner la bataille de l'édification nationale et mettre fin aux crises que connaît, présentement, le secteur de la construction.»
Répondant à une question sur la hausse du prix du ciment vendu 700 dinars le sac de 50 kg sur le marché, M.Stiti tout en dénonçant les spéculateurs, a affirmé qu'avec les moyens mis en oeuvre par l'Etat, l'Algérie est capable de produire 23 millions de tonnes de ciment, annuellement, quantité entièrement suffisante pour couvrir la demande sur l'ensemble du territoire national.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire