samedi, mars 31, 2012

La gestion du P/APC à l’index


Atmosphère électrique, ce jeudi au centre ville de Boumerdès où une action de protestation et de revendication de l’amélioration du cadre de vie a vite pris une dimension politique. Des dizaines de citoyens ont observé un sit-in devant la mairie pour dénoncer la gestion du maire, M. Yahia Mahras, qui occupe la deuxième place dans la liste locale du FLN pour le prochain scrutin législatif. « On permet à ce maire, comble de l’absurde, de briguer un poste de député, alors qu’il a mal géré la commune durant cinq ans », s’indignent les manifestants. Une banderole, brandie lors de cet attroupement par des représentants du mouvement associatif, est formelle : « Rendez des comptes M. le maire, avant de partir ». Et à d’autres protestataires, représentant surtout les quartiers de Beni Adjal et H’Laimia, d’enchaîner : « Que peut-on attendre de ce maire s’il est élu député, alors qu’il n’avait réservé aucune journée de réception aux citoyens durant son mandat municipal ? ». Les manifestants déplorent, en gros, le mauvais état des ruelles de nombreux quartiers de la périphérie de Boudouane, l’inexistence d’un plan d’assainissement et d’évacuation des eaux usées, l’insuffisance de la prise en charge sanitaire et les coupures fréquentes d’eau potable. Les protestataires, qui réclament enfin une commission d’enquête sur la gestion municipale, disent que « nos voix pèseront lourd le 10 mai ».                                                           

  S. H.

{lang: 'fr'}

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire