vendredi, mars 30, 2012

COOPÉRATION ALGÉRO-LIBYENNE : La sécurité des frontières au premier plan

Les relations algéro-libyennes tendent à se rétablir, au fur et mesure, notamment au plan sécuritaire. La sécurité aux frontières, la lutte contre le crime organisé ont constitué les principaux soucis des deux pays voisins.
Ainsi, l'Algérie et la Libye ont convenu, hier à Alger, de l'organisation de patrouilles de contrôle des frontières, selon le procès-verbal des entretiens signé entre le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales, Daho Ould Kablia, et son homologue libyen, Fawzi Abdelaal, en visite de deux jours à Alger depuis mardi.
Les deux parties ont également décidé ensemble d'organiser des patrouilles de contrôle des frontières, de la réactivation des points de contrôle.
Mais il a été aussi convenu, dans le procès verbal qui a sanctionné la visite du responsable libyen par l'Algérie, de renforcer leur coopération en matière d'échange d'informations entre les organes de sécurité spécialisés pour assurer la prise en charge des nouveaux développements et un prompt règlement des problèmes qui se posent.
Dans le même contexte, il est signalé que la partie algérienne a proposé d'autre part un projet de protocole d'accord sur «la création d'un comité bilatéral des frontières qui se chargera d'élargir et de diversifier les domaines de coopération, notamment la sécurité et le développement des régions frontalières».
Tandis que la partie libyenne s'est engagée à ce propos, à «examiner le projet et d'y apporter une réponse par voie diplomatique dans les meilleurs délais», avant de soutenir que la conjugaison des efforts entre l'Algérie et la Libye dans tous les domaines constituera, tout de même, un facteur de stabilité dans la région et aura un impact positif sur la paix dans la région et dans le monde.
Par ailleurs, M.Fawzi prévoit de nouvelles perspectives de coopération entre l'Algérie et son pays dans les domaines sécuritaire, économique et autres, affirmant que la Libye coopérera avec l'ensemble des Etats de son entourage dans leurs démarches visant la préservation de la paix et l'éradication du terrorisme. «La Libye est disposée à oeuvrer sérieusement au mieux des intérêts communs au Maghreb», a affirmé le ministre libyen, soulignant enfin que son pays ne ménagera aucun effort pour la concrétisation de la coopération, l'examen des propositions formulées par l'Algérie et la dynamisation de tous les accords conclus.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire