samedi, mars 31, 2012

BOUIRA : AHD 54 ou la force tranquille

Parmi les 11 listes des partis engagés dans la course à la députation, celle de la formation de Fewzi Rebaïne, AHD 54, aura le mérite d'être menée par un fidèle aux principes du parti.
Abib Mohand Améziane, natif de Bouira, reste un militant qu a rejoint ce parti par conviction. Issu d'une famille révolutionnaire et connue dans la région de Chorfa, extrême est de la wilaya, Abib a toujours gardé son attachement aux principes d'un parti qui aura le mérite de défendre sans contrepartie les principes de Novembre.
En se présentant sous la bannière de son parti de toujours, déjà candidat aux suffrages précédents, ce candidat reste un des fidèles puisqu'au sein des autres formations, les têtes de listes viennent de tout bord et parfois ne sont même pas adhérents.
C'est le cas pour le FAN qui a récupéré un dissident FFS, du parti de Khaled Bounedjma qui postule avec un candidat jusque-là apolitique, du parti El Moustakbel qui présente un ex-FLniste du RND qui postule avec un militaire en retraite du FLN qui n'a pas encore réglé le conflit loyalistes - redresseurs... Lors d'un entretien qu'il nous a accordé, Abib dit se présenter non pour la situation sociale que génère le poste mais afin de défendre les idéaux pour lesquels sa famille et celle de sa mère ont sacrifié leurs meilleurs enfants. «Je veux que notre wilaya soit un exemple à suivre dans sa lutte contre la bureaucratie, la corruption, le népotisme, le chômage, l'autoritarisme... Voilà pourquoi je me présente», nous confiera le candidat.
S'agissant de ses chances de réussite, le candidat reste plus qu'optimiste. «Aucune liste ne peut prétendre détenir la clé de la réussite. La seule différence entre nous et les autres partis en course est le fait que AHD 54 est propre et n'a jamais fouiné dans les rouages d'un système qui tend à se servir sans jamais servir le peuple. Voilà notre point fort que nous défendrons dès le début de la campagne», même si le candidat croit en la sincérité du président de la République, il craint l'administration qui, à chaque échéance, exprime ses tendances pour influer sur le vote.
La présence de plusieurs candidats natifs des quatre coins de la wilaya, l'opacité qui caractérise l'élaboration des listes surtout dans les rangs des partis du système, la diversité des objectifs... sont autant d'atouts qui laissent au citoyen une multitude de choix. «Les idées, la sincérité, le passé de chacun, sa notoriété... sont les éléments qui favoriseront l'émergence de nouvelles têtes à Bouira. Nous pensons que nous avons notre place et sommes certains que le peuple nous accordera sa confiance», pense le candidat de AHD 54, M.Abib Mohand Ameziane, un prénom bien ancré dans une région qui a consenti des sacrifices énormes pour une Algérie indépendante.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire