mercredi, février 29, 2012

Les logements sociaux ravivent la contestation



Depuis dimanche dernier, la contestation au niveau de la commune de Sour El Ghozlane, distante d’une quarantaine de kilomètres au sud du chef-lieu de la wilaya de Bouira, ne cesse de gagner du terrain.
Ainsi, une centaine de citoyens ont fermé les sièges de l’APC et celui de la daïra, dans le but d’exiger la distribution des 96 logements sociaux, qui seraient selon les contestataires, fin prêts.
En effet, ces mécontents estiment que les autorités publiques sont en train de jouer à un “jeu dangereux’’, selon eux. “Depuis juin 2011, on attend que ces logements soient distribués. Sur un total de 140 logements, une liste de 34 bénéficiaires a été établie. On a attendu que d’autres listes soient affichées, mais en vain. De ce fait, on a décidé d’entamer cette action, dans le but d’exprimer notre incompréhension et notre colère face à ces lenteurs”, notera ce manifestant, rencontré sur les lieux.
Pour rappel, depuis dimanche passé, une cinquantaine de mécontents n’hésitent pas à braver le froid glacial, en passant la nuit devant la daïra de Sour El Ghozlane.
A ce sujet, un de ces “campeurs’’, le visage marqué par ses nuits à la belle étoile, dira : “On ne quittera pas les lieux, avant que les listes des bénéficiaires soient rendues publiques. Nous sommes déterminés à rester ici et à continuer notre combat’’, a-t-il assuré.
Un autre protestataire n’a pas caché ses craintes de voir ces logements “détournés’’, par des personnes qu’il a qualifiées de malintentionnées. “La commission de daïra a finalisé son travail depuis le mois de décembre dernier. Alors qu’attendent les autorités pour procéder au relogement ? Cette longue attente ne cache rien de bon’’, a-t-il estimé.
Afin d’en savoir plus sur le sujet, on a tenté en vain, de joindre le chef de daïra de Sour El Ghozlane. Quoi qu’il en soit, ce mouvement de protestation est en train de prendre de l’ampleur. D’ailleurs, certains manifestants n’hésitent plus à parler de grève de la faim, comme ultime recours.

Ramdane B.

{lang: 'fr'} tweet

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire