samedi, décembre 31, 2011

Saharidj : Le wali procède à la mise en service du gaz de ville



Le wali de Bouira M. Ali Bouguerra, est arrivé à Saharidj accompagné d’une forte délégation composée de responsables civils et militaires ainsi que des élus dont le P/APW pour procéder à l’inauguration et la mise en service du gaz de ville au chef-lieu communal.
Après avoir allumé la torche installée pour les besoins de cette cérémonie, le premier magistrat s’est dirigé vers le premier foyer raccordé à titre symbolique au quartier Ignane, une maison appartenant à des orphelins de situation précaire.
A noter que durant cette cérémonie de mise en service du gaz de ville,  8 fauteuils roulants dont 2 motorisés ont été distribués aux handicapés de cette commune.
Le wali aura ensuite, un entretien avec les citoyens et écoutera longtemps des doléances soulevées par des jeunes notamment.
Des jeunes qu’il invitera d’ailleurs à se rapprocher de son cabinet et discuter des contraintes évoquées à tête reposée. Avant de quitter les lieux, le premier magistrat insistera auprès de la Sonelgaz et de l’entreprise de réalisation pour accélérer l’opération des raccordements individuels et faire bénéficier le maximum de citoyens de cette commodité durant cet hiver qui n’est qu’à ses débuts. Sur un autre volet, nous apprendrons qu’en ce qui concerne la commune d’Aghbalou, le retard enregistré sur le projet de raccordement en gaz de ville risque de se prolonger dans le temps à cause de quelques oppositions de propriétaires de terrains traversés par le réseau du transport. Concernant Saharidj, il y a lieu de noter que l’étude pour le raccordement des 3 villages implantés en haute montagne à savoir Ath Hamadh, Ath Illithen et Imesdhourar sera lancée  dans les jours à venir. Interpellé par plusieurs citoyens à propos du centre de santé fermé depuis 8 mois à cause de la vétusté de l’infrastructure qui menace ruine, le wali annoncera que l’unique polyclinique dont a bénéficié la wilaya est attribuée à Saharidj et qu’elle serait réalisée et opérationnelle en 2012.

Oulaid Soualah



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire