samedi, décembre 31, 2011

Béjaïa : Dix entreprises attendant depuis 2009 le payement de leurs factures


Ayant par une confiance aveugle en l’administration, accepté en 2009, sans ordre de service écrit ou même un bon de commande d’effectuer, en urgence certains travaux qui leur étaient confiés par la DLEP de la wilaya de Béjaïa, une dizaine d’entreprises de travaux en bâtiment et de peinture, dont certaines venaient d’être tout juste d’être créées dans le cadre de l’Ensej, attendent toujours le règlement de leurs factures.
Ces travaux ont consisté en des ravalements de façades et peintures de certains immeubles. Et les factures sont de l’ordre de cent à cent cinquante millions de centimes par entreprise.
“Toute en reconnaissant la réalisation de ces travaux et en approuvant le montant des factures, la DLEP,  indique un  entrepreneur, refuse de nous payer parce qu’il n’y a aucun écrit à la base : ni devis, ni marché approuvé, ni même un simple bon de commande. La DLEP nous a confié un travail à effectuer en urgence on l’a réalisé par confiance et c’est tout. Maintenant, nous voilà coincés.
La DLEP réitère toujours  sa promesse de nous régulariser, mais, il faut qu’elle trouve une procédure légale.”
Aussi pour récupérer leur ce qui est dû, ces entreprises n’arrêtent pas d’écrire au wali et au DLEP. Une solution sera sans doute trouvée un jour, mais dans l’attente, certaines de ces entreprises dont les reins ne sont pas solides pour supporter une dépense de cent à cent cinquante millions de centimes, notamment celles créées dans le cadre de l’ENSEJ, ont dû mettre la clé sous le paillasson.  

B. Mouhoub



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire