lundi, octobre 31, 2011

Issad Rebrab à partir d' Annaba : " Les possibilités de création d'entreprise sont infinies en Algérie "

En réponse à  une invitation de  l'École préparatoire des sciences économiques, commerciales et sciences de gestion  d'Annaba, le patron de Cévital était avant-hier, dans cette ville, pour animer une conférence-débat sous le thème : "En Algérie, on peut tout réussir". Entrant dans un cycle de conférences initié par la direction de cet institut d'excellence dépendant de l'université Badji-Mokhtar, la rencontre vise à mettre les étudiants en contact avec des opérateurs économiques les plus en vue sur la scène nationale. Lors de son intervention, le patron du groupe Cevital s'est dit honoré de l'invitation qui lui a été faite par l'EPSECGA afin de partager sa propre expérience avec la nouvelle génération et a réitéré ses encouragements à l'esprit d'initiative, à la volonté de réussite et tout particulièrement à la détermination à faire face aux difficultés conjoncturelles, l'essentiel étant d'atteindre les objectifs tracés, sans pour autant baisser les bras. M. Issad Rebrab a saisi cette occasion pour dire aux étudiants que les possibilités de création sont infinies en Algérie étant donné  que le pays regorge de richesses et a l'avantage d'être situé en face d'un continent prospère, dans un carrefour important sur le plan géostratégique. Prolifique en projets et en réalisations, il fera également part à son auditoire de ses ambitions d'investir dans les domaines de la transformation du propane, par exemple, dont l'Algérie regorge et des possibilités infinies de créer des unités de fabrication de matières en polypropylène. Il lancera un message aux jeunes entrepreneurs de ne pas buter sur le problème de transfert de technologie, partant de l'idée que "de nos jours, les licences de fabrication s'achètent, pour peu qu'on sache où il faut les acquérir".  Mr Rebrab fera enfin part de son projet de construction d'un port autonome dans la région centre, en indiquant que le pays manque cruellement d'infrastructures modernes le  long de son littoral, ou encore de son intention de réaliser, dans un proche avenir son projet de création d'un site, sidérurgique qui produira cinq millions de tonnes d'acier liquide par an.
Lyna.D

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire