vendredi, juillet 29, 2011

Des millions d?hectares menacés

En Algérie, environ 14 millions d?hectares de zones de montagne, au nord, sont touchés par l?érosion hydrique, 32 millions d?hectares en zones steppiques directement affectés ou menacés par la désertification et 4,1 millions d?hectares de forêts soumis aux menaces des effets des changementsclimatiques.
Face à ces chiffres alarmants, Sid Ahmed Ferroukhi, secrétaire général au ministère de l?Agriculture et du Développement rural, insiste sur l?importance de la mobilisation de tous les secteurs autour d?un plan d?action commun.
Lors d?un atelier organisé, hier, par laDirection générale des forêts (DGF) sur la lutte contre la désertification, M. Ferroukhi a appelé à «la fédération de l?ensemble des capacités nationales pour lutter contre ce phénomène qui prend de l?ampleur».
Il a estimé que la lutte contre la désertification nécessite beaucoupd?efforts et de coordination entre les différents secteurs et institutions pour la mise en place d?actions intégrées en matière de lutte contre la dégradation des terres.
Selon lui, «il faut pousser la synergie intersectorielle encore plus loin et de manière plus développée».
Il atoutefois précisé qu?«il existe une bonne coopération dans certaines wilayas comme Tlemcen et Chlef, mais il faudrait instaurer une action d?envergure nationale».
De son côté, le directeur général de la DGF, Abdelmalek Titah, a jugé que «la coopération au niveau central existe, maiscela n?est pas suffisant».
En outre, M. Ferroukhi a déclaré  que «les moyens et les ressources nécessaires pour le faire sont disponibles.
Mais il faut travailler ensemble».
Cet atelier portant sur l?alignement du Plan d?action national de Lutte contre la désertification(PAN-LCD) sur la stratégie décennale (2008-2018) de la Convention des Nations unies de lutte contre la désertification (UNCCD) devrait terminer ses travaux par l?élaboration d?un document opérationnel englobant toutes les actions menées jusque-là en Algérie en matière de lutte contre ladésertification.
Des recommandations seront préconisées à d?autres pays.
Ces documents seront soumis à la discussion lors de la réunion régionale africaine, prévue en septembre à Alger, préparatoire à la Conférence mondiale de lutte contre la désertification prévue en octobreprochain en Corée du Sud.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire