jeudi, juillet 28, 2011

Des mesures de facilitation

Les services de la Sûreté nationale ont arrêté une batterie de mesures visant à faciliter le trafic routier et le renforcement de la prévention des accidents de la route à l'occasion du ramadan.
En vertu de ce dispositif, les services de la Sûreté nationale veilleront à «garantir lafluidité du trafic routier à travers une mobilisation nuit et jour des ressources humaines et matérielles dotées d'un réseau de caméras de surveillance relevant des directions des opérations», a indiqué une source de ces mêmes services.
Le dispositif assurera «une rapiditéd?intervention» en cas de blocage ou d'engorgement pendant le ramadan marqué par un trafic routier dense, notamment le matin, peu avant et après le f'tour.
Ce dispositif consiste en un «déploiement sur le terrain» des agents de police avec une «forte concentration» au niveau des routesprincipales et secondaires et certains points noirs, qui enregistrent une activité intense, particulièrement vers certaines directions.
Selon la DGSN, les endroits sensibles et les places publiques et commerciales seront dotées de moyens suffisants, surtout durant les derniers jours duramadan, qui connaîtront une grande activité en raison des préparatifs de l'Aïd El-Fitr.
Pour la concrétisation de ces mesures, un nombre important de cadres, d'agents de la police relevant des services de sûreté de wilaya, de daïra et de la sûreté urbaine, ainsi que des unités de lasûreté républicaine sous forme de patrouilles mobiles et piétonnes ont été mobilisés.
En outre, des unités de lutte contre le crime seront, elles aussi, déployées sur les places publiques, les espaces de loisirs et de divertissement et les gares jusqu'à une heure tardive de lanuit.
Par ailleurs, la DGSN a précisé que ces mesures visent à garantir la sécurité routière et la protection de la sécurité et des biens des citoyens.
Sur la base de la «cartographie du crime» élaborée par les cellules d'analyse criminelle de la sûreté de wilaya, certainsendroits, ajoute la même source, seront renforcés en unités d'investigation pour une «intervention rapide visant la prévention de toute agression qui perturberait la circulation et l'ordre public en général».
Pour un mois de ramadan «sans accidents», les services de la DGSN appellentles usagers de la route au respect du code de la route, à la maîtrise du véhicule et à la collaboration avec les unités de prévention routière.
R. N. / APS

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire