samedi, novembre 27, 2010

Tizi Ouzou: Des chacals s'attaquent aux villageois

Une dizaine de villageois ont été victimes d'attaques de chacals affamés, mardi et mercredi derniers, dans les localités de Bouzeguene et de Beni Zeki à l'est de la wilaya de Tizi Ouzou, avons-nous appris de sources locales. En effet, selon nos sources au moins 12 personnes ont été victimes de ces carnassiers qui seraient enragés. Les premiers cas ont été recensés mardi et le dernier mercredi dans les villages de Houra, Ahrik, Takoucht, Aït Salah, Aït Salam et bien d'autres villages et hameaux. Les chacals se sont même introduits dans certains villages où ils se sont attaqués à des adultes et enfants.

Parmi les victimes, un enfant de 8 ans et une femme, selon toujours nos sources qui ont indiqué que l'une des victimes a été surprise sur la route alors qu'elle descendait de sa voiture pour se dépanner. Selon des sources médicales, les 7 cas enregistrés jusqu'à jeudi dernier ont été pris en charge, les soins nécessaires leur sont prodigués, notamment le vaccin contre la rage. L'information de ces attaques qui a vite fait le tour de la région fait craindre de nouvelles attaques puisque la saison de la cueillette des olives bat son plein en Kabylie. Les habitants ne prennent pas le risque de sortir la nuit de peur de se retrouver face à ces canidés, qui, généralement, se déplacent en meute. Ces nouvelles attaques de chacals enragés surviennent après celles enregistrées en janvier 2006 dans la région de Boghni.

Deux victimes ont été blessées lors de ces attaques ; l'une d'elle avait même réussi à abattre l'animal qui l'avait mordu et a pu confirmer qu'il était enragé. A l'époque, l'affaire a été à l'origine d'une rumeur selon laquelle une autre race de chacal rôdait en Kabylie mais vite démentie par les responsables du Parc national du Djurdjura. Certes, le manque de chasseurs fait que les chacals et les sangliers prolifèrent, mais les autorités doivent prendre au sérieux ce phénomène et rassurer les populations.

source: Le jour d’algerie

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire