samedi, octobre 30, 2010

Les premières interventions du wali d'Oran: Oran doit avoir sa propre identité

Il veut qu'Oran ait une identité. Avant d'arriver à ce stade, il a commencé par mettre de l'ordre dans la fourmilière. Sa tache n'a pas été aisée et ne le sera sans aucun doute pas. Abdelmalek Boudiaf s'est occupé en premier lieu de mettre de l'ordre et d'améliorer la vie quotidienne des citoyens.

Il a lancé l'opération toilettage de la ville d'Oran. « Une opération qui concernera toutes les communes de la wilaya d'Oran » a-t-il annoncé jeudi lors d'une rencontre avec la presse. Lors de cette rencontre il a levé le voile sur sa stratégie de travail, notamment sur les défaillances qu'il a découvert dans différents dossiers. Parmi ces défaillances le wali a relevé que « La SEOR qui s'occupe de l'assainissement dans la wilaya d'Oran, n'a curé aucun avaloir depuis 2008, que sur les 30.000 points lumineux de la ville d'Oran seul 5000 fonctionnent, que les citoyens soient malmené au service central de l'Etat civil et que l'obtention du S12 constitue un grand problème, qu'une entreprise de nettoiement « l'EPIC Oran propreté » soit créer pour nettoyer la ville mais ne bénéficie pas de convention pour, que le service de la DHA ait autant de camions en panne, que les routes soient en si mauvais état? ». A ces problèmes, en l'espace de 12 jours, le wali qui affirme que « de g! ros moyens seront injectés pour relancer Oran, aurait trouvé solution.

Il a affirmé que « pour le problème de l'Etat civil, la délivrance des S12 se fera dans les secteurs urbains à partir de cette semaine.». Selon lui, « 07 secteurs urbains étaient reliés par intranet au service central de l'Etat civil et les autres devaient être raccordés au courant du week-end ». Il faut savoir que le travail des responsables de la cité se fait non stop depuis l'arrivée de Abdelmalek Boudiaf. S'agissant du problème d'assainissement, « la SEOR a été sommé de remédier à sa défaillance. ».

Le SEOR n'a curé aucun avaloir depuis 2008

Pour ce qui est du prélèvement des ordures ménagères, le wali a annoncé que « l'EPIC Oran propreté se chargera du prélèvement dans la commune d'Oran et que 7 camions de la DHA ont été réparés par la SNVI. ». Signalons que le wali a fait appel à la SNVI pour prendre en charge, en premier lieu, la réparation des 51 camions de prélèvement des ordures de la commune d'Oran en panne.

Un délai d'un mois a été accordé à cette entreprise pour cette opération. Le wali a annoncé avant hier que « la SNVI aura à réparer les engins des autres communes une fois ceux de la commune d'Oran remis en marche.». Il a affirmé que « la DHA disposera de grand moyens pour nettoyer la ville.». S'agissant des projets en instances, il a affirmé qu'un assainissement sera opéré et que les projets inscrits au quinquennat 2005/2009 seront relancés. Il a fait savoir qu'il a instauré une nouvelle directive dans la consommation des budgets du plan communal de développement PCD.

Il a expliqué que les communes devront établir les fiches techniques pour leurs projets, procéder au choix de terrain et lancer les avis d'appel, avant que le PCD ne soit dégagé et ce pour gagner du temps et consommer le budget dégagé en janvier avant le mois de juin. Le wali a lancé qu'il faut passer aux projets structurants, il a avancé que « le financement existe mais qu'il faut passer de l'urbanisme réglementaire à l'urbanisme de projet ». Abdelmalek Boudiaf qui se dit « fils d'Oran » a déclaré « qu'il veut créer des pôles à Oran, il veut en faire le poste de commandement de l'ouest et y réaliser une transformation qualitative durable.».

Abdelmalek Boudiaf veut faire de grandes choses pour Oran et pour les Oranais, pourvu qu'il ait le temps et les moyens de sa politique.

source: Le financier

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire