dimanche, octobre 31, 2010

Des cadres dirigeants du FLN seront convoqués par la commission de discipline

Lors d'un rassemblement tenu, hier, dans la wilaya de Batna, Abdelaziz Belkhadem a déclaré que les cadres dirigeants du parti du FLN, dont des ministres, seront traduits devant la commission centrale de discipline et que ces derniers "auront à répondre de leurs agissements et non de leurs déclarations".

Le numéro 1 de l'ancien parti unique a, par ailleurs, précisé qu'"il s'agirait de tous ceux qui ont enfreint les règlements du parti et dont la culpabilité a été prouvée, conformément aux dispositions contenues dans le statut et le règlement intérieur du parti". Le secrétaire général du Front de libération nationale, Abdelaziz Belkhadem, a prononcé un long discours devant ses militants, cachant à peine le message adressé à ses opposants qui, selon lui, doutent de l'unité du parti, même si à l'origine ce rassemblement devait avoir lieu sous le slogan "Le FLN et la société civile, ensemble pour la réalisation du programme quinquennal 2010/2014".

M. Belkhadem est, en effet, revenu sur les travaux du 9e congrès du FLN et qui devra apporter un changement radical dans l'organisation du parti surtout au niveau de la base, pour mettre fin au phénomène des militants occasionnels et les préfabriqués, pour reprendre ses propres mots. Sur un autre volet, Abdelaziz Belkhadem s'est interrogé sur les raisons qui poussent certaines puissances à vouloir s'installer dans le Sahel, en invoquant le danger que peut représenter l'Aqmi.

"Veulent-elles se positionner dans le Sahel pour avoir un ?il sur l'Algérie?" s'est-il demandé. Enfin, le secrétaire général du FLN a affiché encore une fois son soutien indéfectible au président de la République en revenant sur le parcours politique de Abdelaziz Bouteflika, tout au long de ce parcours politique dans le gouvernement de l'Algérie indépendante, mais aussi la décennie noire pour finir avec les programmes quinquennaux de 2005/2009 et 2010/2014 qui ont "l'ambition d'unir les différentes régions du pays et de faire de l'Algérie un pays développé", conclura M. Belkhadem.

source: Liberte

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire