mardi, août 31, 2010

Régulation du marché: augmentation de la consommation du poulet congelé

, ALGER - La consommation du poulet congelé, stocké en grandes quantités pour réguler le marché, a enregistré une hausse durant ce mois de Ramadhan par rapport à la même période de l'année dernière, mais les prix de la volaille fraîche ne fléchissent pas, soutenus par une demande supérieure à l'offre. L'Office national des aliments de bétail (Onab), le seul opérateur qui approvisionne le marché en poulet congelé, a déjà écoulé jusqu'au 15e jour du Ramadhan, 509 tonnes (t) contre 335 t durant tout le mois du jeûne de l'année dernière, a indiqué à l'APS son directeur commercial, M. Sellidj. Le total stocké par l'Office, en vue de répondre à une forte demande pendant ce mois sacré, est estimé à 4.200 t. Il est à rappeler que c'est la deuxième expérience de l'Onab après celle de l'an dernier. Le kilogramme de cette viande est cédé à 250 DA et écoulé à travers les filiales de l'Office et des privés franchisés au niveau de 25 wilay! as du pays.

Hausse de la fiscalité pétrolière à plus de 20 mds de dollars au 1er semestre 2010

, ALGER- Les recettes fiscales pétrolières de l'Algérie ont atteint 1.500,4 milliards (mds) de DA (environ 20,5 mds de dollars) au 1er semestre 2010 contre 1.238,7 mds de DA durant la même période 2009, soit une évolution de 21%, a appris l'APS lundi auprès de la Direction générale des impôts (DGI). Cette progression s'explique par l'appréciation des prix de pétrole sur les marchés internationaux ainsi que par la régularisation des soldes de liquidation de la Taxe sur les revenus pétroliers et l'Impôt sur la rémunération des associés de Sonatrach de l'année 2009, commentent des responsables de la DGI. Concernant le Fonds de régulation de recettes (FRR), il n'a pas été alimenté au premier semestre car le montant prévisionnel des recettes fiscales pétrolières, fixé par la loi de finances 2010 à 1.836 mds de DA, n'a pas encore été atteint durant cette période.

Le président Bouteflika préside une réunion d'évaluation du secteur de l'Agriculture et du Développement rural

, ALGER - Dans le cadre des auditions annuelles qu'il dirige sur les activités des différents départements ministériels, Abdelaziz Bouteflika, président de la République, a présidé le 24 août 2010 une réunion restreinte d'évaluation consacrée au secteur de l'Agriculture et du Développement rural. L'exposé présenté par le ministre de l'Agriculture et du Développement rural, Rachid Benaissa, a porté sur les résultats des activités du secteur pour l'année 2009, les prévisions pour 2010 et un état des actions et réalisations projetées dans le cadre du programme quinquennal 2010-2014. S'agissant de la mise en ?uvre des différents programmes de la politique de Renouveau agricole et rural durant l'année 2009, l'évaluation a fait ressortir les résultats suivants:

«Cette année, les programmes de la télévision sont nuls»

Souad Sebki, est un nom très connu dans le monde de la télévision et du théâtre. Elle a travaillé avec de grands réalisateurs comme Moussa Hedjadj, Mustapha Badiî, Mohamed Hilimi, Hadj Rahim et tant d'autres. Dans cet entretien, Souad Sebki, qui a participé, la semaine dernière, avec la pièce «Souk Erdjal» à Tizi Ouzou dans le cadre de la caravane théâtrale organisée par le théâtre régionale à l'occasion de mois de Ramadhan, nous parle de son parcours artistiques et tant d'autres choses. Le courrier d'Algérie : Souad Sebki est l'une des grandes figures absentes de la télévision cette année, pourquoi ? Souad Sebki : Ecoutez-moi je n'aime passer à la télévision juste pour passer. Et puis, je n'aime pas faire des travaux, c'est-à-dire participer dans un film ou un feuilleton dont je ne suis pas convaincue. Que pensez-vous des programmes de télévision sélectionnés pour ce mois de Ramadhan ? Sincèrement, les programmes de cette année sont nuls! . D'ailleurs, la majorité des stars de la télévision sont absentes de l'écran cette année car, malheureusement, certains responsables à la télévision ne pensent qu'à se remplir leurs poches. En termes plus claires, la production est devenu une question d'argent. C'est la réalité amère. Regardez, par exemple, les productions Syriennes tel que le feuilleton «Bab El Hara» qui a connu un large succès. Les Syriens sont-ils mieux que nous ? Jamais ! Nous avons les moyens et de jeunes très talentueux. Mais, il faut, néanmoins, reconnaître, qu'ils travaillent sérieusement. Vous êtes entrée dans le monde de la télévision à l'âge de 16 ans? Effectivement, j'ai commencé à travailler dans la télévision Nationale lorsque j'avais 16 ans, et ce, comme animatrice dans l'émission «Bakate ouard» (un bouquet de fleurs) avec Djamel Khouidmi. J'ai travaillé comme comédienne dans plusieurs films comme «îch Betnach» de Mohamed Hilmi. J'ai, également, travaillé avec de grands réalisateurs à l'inst! ar de Moussa Hedjadj, Hadj Rahim et Mustapha Badiî. Comment vo! us vous êtes trouvée dans le quatrième art ? J'ai commencé dans le théâtre en 1982, j'ai participé dans plusieurs pièces, et je travaille au TNA (théâtre nationale Algérien) depuis trois (3) ans. Actuellement, je réalise des pièces. En effet, j'ai réalisé deux pièces pour enfants, la première s'intitule «Ghabet El Ferha » que j'ai réalisée en 1992 et la deuxième qui porte le titre «El Moualim El Fadhel» dont la réalisation a eu lieu en février de l'année en cours. Comme j'ai réalisé une autre pour adultes qui s'intitule «Souk Erdjal», dans laquelle je participe dans la caravane organisée durant ce mois de Ramadhan par le théâtre régional de la wilaya de Tizi Ouzou. Justement, en parlant de «Souk El R'djel», pouvez-vous nous parler de cette pièce ? C'est une pièce qui traite, si on peut dire, du problème de société qui est le décalage d'âge et le conflit entre une génération et une autre. De plus, ladite pièce a été faite en langue arabe et facile à comprendre. Et j'ai consa! cré trois mois pour que ce travail voie le jour. Vous avez présenté cette pièce dans plusieurs régions de Tizi Ouzou dans le cadre des soirées ramadhanesques ; parlez-nous un peu de votre «aventure» ? Ce qui m'a beaucoup attiré c'est le public. Celui-ci, franchement, ne se trouve pas à Alger. Je dirai que le vrai public de théâtre est dans les villages. Les villageois ont suivi nos pièces avec beaucoup d'attention. D'ailleurs, beaucoup d'entre eux m'ont déclaré qu'ils ont bien compris le contenu de la pièce car, comme je vous ai dit, j'ai utilisé la langue facile à comprendre. Ce qui m'a, ainsi, touché c'est le public de Larbaâ Nath Irathène et Aïn El Hammam qui malgré le mauvais temps qui a sévi lors de la présentation de la pièce, a tenu à être présent jusqu'à la fin du spectacle organisé en plein air. Que représente le théâtre pour vous ? Le théâtre est une école qui m'a appris beaucoup de choses. En plus, on ne peut pas devenir comédiens sans passer par le théâtre. Et p! uis dans le théâtre, on n'a pas droit à l'erreur, et cela, contrairemen! t à la télévision. En tous cas, le théâtre est sacré pour moi. Qu'est-ce que vous pouvez dire à propos du «boycott» des productions Egyptiennes ? Je suis à 100 % pour le boycott des productions Egyptiennes car on ne peut pas travailler avec des gens qui ont insulté nos valeureux Chouhada et brûlé notre emblème national. Et puis, moi, personnellement, je ne peux travailler avec personne à part les Algériens. Nous avons un pays magnifique qui représente un «réservoir inépuisable» de jeunes talents. Pourquoi, alors, aller chercher des comédiens ailleurs ?! Dans ce contexte précisément, permettez-moi de citer le cas du feuilleton «Lala Fadhma N'soumer» dans lequel ont joué des comédiens Syriens. Mais non ! Fadhma N'soumer est Algérienne, et le décor, les comédiens, les habits doivent être Algériens? Des projets ? Oui, j'ai crée une coopérative, il y a de cela cinq mois et dont le siége se trouve à Alger-centre. J'envisage de réaliser plusieurs projets théâtraux avec mon trésori! er, Yazid Sahraoui. Mon but est de présenter des pièces aux enfants marginalisés qui se trouvent dans les différentes régions de notre Algérie profonde. Un message à transmettre? J'espère qu'on nous laisserz travailler tranquillement? (Rires)

Soirées ramadhanesques animées

Le conseil communal de la culture et des arts de la ville de Chlef vient de mettre sur pied un riche programme culturel durant les soirées du mois sacré du Ramadhan. C'est la semaine dernière que la première soirée a eu lieu au parc des loisirs de Haï Chorfa, avec la participation de la chanteuse Bariza aux côtés des troupes locales. L'importance de l'affiche a attiré une foule nombreuse qui a pu goûter aux plaisirs d'un spectable agréable et loin du bruit de la ville. Nous apprendrons que le spectacle se poursuivra dans ce même parc d'attractions avec une succession de vedettes de la chanson nationale à l'image de Nawal Skander et Asma Djermoune ainsi que d'autres artistes de la région comme cheb Azzedine, Cheb Nouri, la troupe Mokrani, Abtal Chlef, El Djawhara, Gnawa Castellum, El Houria et El Atlal. La chanson châbie n'a pas par contre été mise à l'écart, étant donné qu'elle figure sur le plateau en bonne place dans le planning des organisateurs. C'est ainsi que du 4 au 6! septembre, les amateurs de ce genre musical auront droit à trois soirées non-stop qu'animeront des chanteurs locaux au champ de boules de Chlef en présence d'un invité de marque, Abderrahmane El-Kobbi. De son côté, la direction de la culture organisera des soirées d'animation à travers les communes en plus des troupes de théâtre et autres en tournée dans la région.

Réalisation et équipement de 65 bibliothèques

Dans son agenda culturel et des activités artistiques, la direction de la culture de la wilaya de Tizi Ouzou projette de réaliser, dans son plan d'action quinquennal 2010- 2014, deux bibliothèques en milieu semi-urbain ainsi que l'équipement de 63 autres bibliothèques, disséminées à travers l'ensemble du territoire de la wilaya. Ces infrastructures, pour rappel, qui existent déjà ou qui sont en cours de réalisation dans les chefs-lieux des communes de toute la wilaya découlent directement de l'ambition programme culturel du ministère de tutelle qui prévoit d'amener le livre en qualité requise et quantité suffisante dans tous les coins et recoins de l'Algérie profonde. Notons que le dit programme prévoit de doter chaque commune par une infrastructure culturelle et notamment la réalisation de bibliothèques digne de ce nom dans tous les chefs-lieux des daïra. Actuellement, la direction de la culture envisage de mener des études pour construi! re des bibliothèques dans le chef lieu de la wilaya de Tizi Ouzou et dans les daïras de Tigzirt-sur-Mer, Beni Douala et Illiltene entre autres. Ajoutons que de nombreuses localités ont déjà réalisé leurs bibliothèques avec des budgets alloués et grevés d'affectation spéciale. Ceci vient en complément du projet du parachèvement du Centre culturel de la daira d'Azazga. Par ailleurs, il existe en parallèle un autre projet et non des moindres puisqu'il prévoit la construction de dix salles de lectures à travers dix localités de la wilaya de Tizi Ouzou.

Qui se souvient de Amar Bellahcene...

, ALGER - L'écrivain et romancier Amine Zaoui a animé, samedi à Alger, une rencontre en hommage au romancier et sociologue Amar Belahcene, décédé le 29 août 1993. "Amar Bellahcene était un militant et un romancier de talent dont le style oscillait entre l'ironie et la poésie, la critique sociale et la politique", a indiqué M. Zaoui lors d'une rencontre initiée par le quotidien "Algérie News". "Bien qu'il soit considéré comme l'un des pionniers de l'étude de la sociologie du roman en Algérie, Amar Belahcene faisait partie des oubliés dans la culture algérienne, y compris dans les universités", a déploré M. Zaoui. L'intervenant s'est interrogé sur le fait que les textes de ce grand sociologue qui nous a quittés il y a 17 ans, ne soient pas enseignés dans les classes de sociologie et de philosophie à l'université.

Coup d'envoi à Skikda de la 1re édition des nuits du chant religieux et du Madih

, SKIKDA - Le coup d'envoi de la 1re édition des nuits du chant religieux et du Madih, a été donné samedi soir à Skikda, au c?ur de la place du 1er-Novembre. Organisée à l'initiative de l'Assemblée populaire communale (APC), avec la collaboration de la commission des activités culturelles et sportives et l'association artistique et culturelle El Manar, cette manifestation de trois jours verra une ''participation nationale et internationale'', dont Cheikh Abou Mahmoud Al Tirmidhi de Syrie, qui a inauguré l'événement. D'autres artistes comme le Marocain Merouan El Hadji, l'Algérien Nacer Mirouh, lauréat du prix de Sharjah et Abou El Madjd, participeront à cette manifestation qui sera également animée par des troupes skikdies El Manar, El Ouissal et Nibras.

La medersa de Sidi Belahcen Ettenessi de Tlemcen dévoile ses secrets archéologiques

, TLEMCEN - Les travaux de restauration et de fouilles, lancés au cours des derniers mois à l'enceinte de l'ancienne medersa de Sidi Belahcen Ettenessi située au centre-ville de Tlemcen, ont mis au jour quelques secrets archéologiques. Selon les responsables chargés de ces travaux qui s'inscrivent dans le cadre des préparatifs relatifs à la tenue de la manifestation internationale "Tlemcen capitale de la culture islamique 2011", cette opération de fouilles a dévoilé plusieurs parties de la medersa dont un jet d'eau enfoui à l'enceinte du parloir principal, un puits dans l'une des salles collatérales, des panneaux rupestres et décorations et plusieurs genres de carrelages utilisés dans la décoration.

Conférence à Alger sur l'historique de la chanson chaâbie

, ALGER - L'origine et l'historique de la chanson chaâbie ont été évoquées lors d'une conférence animée dimanche par le musicologue Nacereddine Baghdadi à l'Institut national supérieur de musique (INSM), dans le cadre du 5e Festival culturel national de la chanson chaâbie organisé à Alger du 25 au 31 août. "Le chaâbi est un genre populaire né au début du 20è siècle à la Casbah d'Alger, qui était un espace mythique", a d'abord indiqué le conférencier, ajoutant qu'avec l'arrivée de Cheikh Nador, la chanson chaâbie connaîtra des changements au niveau des paroles qui devinrent plus accessibles au large public et des rythmes qui furent plus entraînants.

L'ouverture d'une Maison du luth arabe à Constantine est imminente, selon Nasseer Shamma

, CONSTANTINE - Le projet de création d'une Maison de luth arabe à Constantine a été réactivé et sera bientôt lancé, a-t-on appris lundi de son initiateur, le grand maître du luth arabe ('Oud), Nasseer Shamma. Le célèbre luthiste irakien a assuré, en marge d'un concert qu'il a donné dimanche soir au théâtre de la ville, que le choix de Constantine comme lieu d'implantation de cette école de luth qui sera "d'envergure maghrébine et même européenne", est à présent "clair et décisif". Constantine est une ville qui jouit d'une "place spéciale dans mon c?ur et quand j'en parle à l'étranger, les gens, notamment en Europe, me renvoient des échos favorables et me disent qu'ils viendraient volontiers y étudier", a-t-il expliqué.

Les routes, épine dorsale du développement socio-économique à Jijel

, JIJEL - L'important programme de développement alloué, à Jijel, au secteur des infrastructures de base, au titre du plan quinquennal 2010-2014, devrait donner un élan décisif au développement socio-économique de toute la région dont le souci premier est de sortir définitivement de l'isolement. Longtemps "prisonnière" de la faiblesse du maillage de son réseau routier ou de son état physique, cette région septentrionale, au relief montagneux, entend dépasser toutes les difficultés pour se mettre au diapason du développement socio-économique et culturel au profit de ses populations, dont une importante tranche est éparpillée dans des zones rurales et montagneuses, souvent difficiles d'accès en raison des reliefs et de la topographie des lieux.

Des bureaux de poste ouverts après le f'tour à partir de mercredi jusqu'à la veille de l'Aïd

, ALGER - Algérie Poste a décidé d'ouvrir les grands bureaux de poste dans les chefs lieux de wilaya et de daïra, de 22h00 à minuit, dès mercredi prochain, indique lundi l'entreprise dans un communiqué. "A la veille de l'Aïd El Fitr et afin de permettre à ses clients de bénéficier de toutes les prestations postales dans les meilleures conditions possibles, Algérie Poste a décidé d'ouvrir au public certains bureaux de poste après le f'tour de 22h00 à 00h00 à partir de mercredi 1er septembre jusqu'à la veille de l'Aïd", précise-t-on de même source.

Le dernier cheikh de la zaouïa Aïssaouia honoré à Constantine

, CONSTANTINE - La clôture, samedi soir, du 8e festival du chant Aïssaoua, à Constantine a été marquée par un hommage à Salim Mezehoud, le dernier cheikh encore en vie de la zaouïa Aïssaoua de Constantine. Cet hommage a donné l'occasion aux puristes de l'art Aïssaoua de constituer une troupe "ad hoc" pour animer le temps d'une soirée un spectacle selon la tradition authentique de la zaouïa de Constantine. La nouvelle qui a vite circulé parmi les initiés et les connaisseurs de cet art dans la ville des ponts, a fait sortir un public nombreux, constitué en majorité de femmes et de familles dont une bonne partie n'a pas pu accéder à la salle du théâtre qui, encore une fois, s'est avéré trop exigüe pour accueillir des manifestations à large public.

Le président Bouteflika préside une réunion d'évaluation du secteur de l'Agriculture et du Développement rural

, ALGER - Dans le cadre des auditions annuelles qu'il dirige sur les activités des différents départements ministériels, Abdelaziz Bouteflika, président de la République, a présidé le 24 août 2010 une réunion restreinte d'évaluation consacrée au secteur de l'Agriculture et du Développement rural. L'exposé présenté par le ministre de l'Agriculture et du Développement rural, Rachid Benaissa, a porté sur les résultats des activités du secteur pour l'année 2009, les prévisions pour 2010 et un état des actions et réalisations projetées dans le cadre du programme quinquennal 2010-2014. S'agissant de la mise en ?uvre des différents programmes de la politique de Renouveau agricole et rural durant l'année 2009, l'évaluation a fait ressortir les résultats suivants:

Coup d'envoi à Skikda de la 1re édition des nuits du chant religieux et du Madih

, SKIKDA - Le coup d'envoi de la 1re édition des nuits du chant religieux et du Madih, a été donné samedi soir à Skikda, au c?ur de la place du 1er-Novembre. Organisée à l'initiative de l'Assemblée populaire communale (APC), avec la collaboration de la commission des activités culturelles et sportives et l'association artistique et culturelle El Manar, cette manifestation de trois jours verra une ''participation nationale et internationale'', dont Cheikh Abou Mahmoud Al Tirmidhi de Syrie, qui a inauguré l'événement. D'autres artistes comme le Marocain Merouan El Hadji, l'Algérien Nacer Mirouh, lauréat du prix de Sharjah et Abou El Madjd, participeront à cette manifestation qui sera également animée par des troupes skikdies El Manar, El Ouissal et Nibras.

Le colonel El-Gueddafi demande 5 mds d'euros par an à l'UE pour stopper l'immigration clandestine

, ROME - Le Guide de la Révolution libyenne, le colonel Maammar El Gueddafi a indiqué, lundi à Rome, que pour que son pays "stoppe" l'immigration clandestine l'Union européenne doit lui débourser une aide d'au moins 5 milliards d'euros par an". Le dirigeant libyen, qui s'exprimait lors d'une cérémonie aux côtés du chef du gouvernement italien, Silvio Berlusconi, a ajouté que répondre à la demande libyenne est dans l'intérêt de l'Europe. La Libye "est la porte d'entrée de l'immigration non souhaitée" qu'il faut "stopper sur les frontières libyennes", a ajouté le dirigeant libyen arrivé dimanche à Rome pour une visite officielle en Italie à l'occasion du 2e anniversaire de la signature du traité d'amitié entre la Libye et l'Italie.

PME: De nouvelles structures prévues à Laghouat

, LAGHOUAT- Le secteur de l'industrie, de la petite et moyenne entreprise et de la promotion de l'investissement (IPMEPI) de Laghouat sera renforcé par la concrétisation et la mise en service de plusieurs nouvelles structures, a-t-on appris des services du secteur.

L'UA pour l'instauration de la paix et le renforcement de la cohésion en Somalie

, DAKAR - L'Union africaine (UA) a plaidé pour l'instauration de la paix en Somalie et au renforcement de la cohésion interne dans ce pays de la Corne de l'Afrique en proie aux conflits armés depuis plusieurs années, dans un communiqué reçu lundi à Dakar. Le document rendu public au terme d'une réunion du Conseil de paix et de sécurité (CPS) de l'UA, a notamment exhorté le gouvernement somalien de transition (TFG) et Ahlu Sunna Wal Jammaj (ASWJ) à "renforcer leur cohésion interne" et à ?uvrer résolument, de bonne foi et dans la transparence, pour "la réconciliation nationale et l'unité entre tous les somaliens", conformément aux principes et objectifs de l'Accord de Djibouti d'août 2008.

Ligue des champions: la JSK dans le dernier carré, l'ESS reprend espoir

, ALGER - La JS Kabylie, qui a forcé dimanche Al-Ahly au partage des points (1-1) dans son jardin du Cairo Stadium, a brillamment passé le cap de la phase de poules de la Ligue des champions, tandis que l'ES Sétif, large vainqueur à domicile des Zimbabwéens de Dynamos (3-0), s'est relancée dans la course à la qualification en demi-finales, à l'issue de la 4e journée de la phase de poules de la compétition. Grâce à un sans-faute jusqu'ici dans son groupe B (3 victoires et 1 nul), la JSK est devenue la deuxième équipe algérienne à se qualifier pour les demi-finales de la plus prestigieuse des compétitions africaines interclubs dans sa nouvelle formule. En effet, l'USM Alger, sous la houlette de feu Mourad Abdelouahab, avait atteint ce stade de la compétition en 2003 avant d'être éliminée par la formation nigériane d'Enyimba.

Régulation du marché: augmentation de la consommation du poulet congelé

, ALGER - La consommation du poulet congelé, stocké en grandes quantités pour réguler le marché, a enregistré une hausse durant ce mois de Ramadhan par rapport à la même période de l'année dernière, mais les prix de la volaille fraîche ne fléchissent pas, soutenus par une demande supérieure à l'offre. L'Office national des aliments de bétail (Onab), le seul opérateur qui approvisionne le marché en poulet congelé, a déjà écoulé jusqu'au 15e jour du Ramadhan, 509 tonnes (t) contre 335 t durant tout le mois du jeûne de l'année dernière, a indiqué à l'APS son directeur commercial, M. Sellidj. Le total stocké par l'Office, en vue de répondre à une forte demande pendant ce mois sacré, est estimé à 4.200 t. Il est à rappeler que c'est la deuxième expérience de l'Onab après celle de l'an dernier. Le kilogramme de cette viande est cédé à 250 DA et écoulé à travers les filiales de l'Office et des privés franchisés au niveau de 25 wilay! as du pays.

Algérie-Tanzanie: vente des billets à partir de mardi

, ALGER - La vente des billets pour le match devant opposer la sélection algérienne de football face à la Tanzanie, prévu le 3 septembre au stade Tchaker à Blida, comptant pour les éliminatoires de la Coupe d'Afrique des nations CAN-2012, débutera mardi et s'étalera jusqu'au jeudi 2 septembre, rapporte la FAF lundi sur son site. En prévision de cette rencontre, plusieurs points de vente seront mis à la disposition des supporters pour la vente des billets, il s'agit de l'OCO Mohamed Boudiaf d'Alger (stade du 5 juillet), le stade communal (Chahid Rebbouh) de Mouzaia, le stade communal (Mohamed Reggaz) de Boufarik et le lycée sportif de Blida, ajoute la même source.

Hausse de la fiscalité pétrolière à plus de 20 mds de dollars au 1er semestre 2010

, ALGER- Les recettes fiscales pétrolières de l'Algérie ont atteint 1.500,4 milliards (mds) de DA (environ 20,5 mds de dollars) au 1er semestre 2010 contre 1.238,7 mds de DA durant la même période 2009, soit une évolution de 21%, a appris l'APS lundi auprès de la Direction générale des impôts (DGI). Cette progression s'explique par l'appréciation des prix de pétrole sur les marchés internationaux ainsi que par la régularisation des soldes de liquidation de la Taxe sur les revenus pétroliers et l'Impôt sur la rémunération des associés de Sonatrach de l'année 2009, commentent des responsables de la DGI. Concernant le Fonds de régulation de recettes (FRR), il n'a pas été alimenté au premier semestre car le montant prévisionnel des recettes fiscales pétrolières, fixé par la loi de finances 2010 à 1.836 mds de DA, n'a pas encore été atteint durant cette période.

7ème édition du prix international du Saint Coran: des candidats de 43 pays

, ALGER- La septième édition du prix international d'Algérie du saint Coran s'est ouvert lundi à Dar El Imam à Alger sous l'égide du ministre des affaires religieuses et du wakf M. Bouabdallah Ghlamallah. Le ministre a indiqué, dans son allocution d'ouverture, que 43 pays ont confirmé la participation de leurs candidats à ce concours, affirmant que "le but n'est pas tant de gagner mais de rassembler les jeunes pour qu'ils fassent connaissance avec comme point commun le saint Coran". La nouveauté cette année, a-t-il poursuivi, est la participation de deux jeunes filles l'une d'Algérie et l'autre de la République arabe d'Egypte. Les trois premiers recevront des sommes d'argent évaluées à 01 million de da, 800.000 da et 600.000 da.

L'ouverture d'une Maison du luth arabe à Constantine est imminente, selon Nasseer Shamma

, CONSTANTINE - Le projet de création d'une Maison de luth arabe à Constantine a été réactivé et sera bientôt lancé, a-t-on appris lundi de son initiateur, le grand maître du luth arabe ('Oud), Nasseer Shamma. Le célèbre luthiste irakien a assuré, en marge d'un concert qu'il a donné dimanche soir au théâtre de la ville, que le choix de Constantine comme lieu d'implantation de cette école de luth qui sera "d'envergure maghrébine et même européenne", est à présent "clair et décisif". Constantine est une ville qui jouit d'une "place spéciale dans mon c?ur et quand j'en parle à l'étranger, les gens, notamment en Europe, me renvoient des échos favorables et me disent qu'ils viendraient volontiers y étudier", a-t-il expliqué.

Conférence à Alger sur l'historique de la chanson chaâbie

, ALGER - L'origine et l'historique de la chanson chaâbie ont été évoquées lors d'une conférence animée dimanche par le musicologue Nacereddine Baghdadi à l'Institut national supérieur de musique (INSM), dans le cadre du 5e Festival culturel national de la chanson chaâbie organisé à Alger du 25 au 31 août. "Le chaâbi est un genre populaire né au début du 20è siècle à la Casbah d'Alger, qui était un espace mythique", a d'abord indiqué le conférencier, ajoutant qu'avec l'arrivée de Cheikh Nador, la chanson chaâbie connaîtra des changements au niveau des paroles qui devinrent plus accessibles au large public et des rythmes qui furent plus entraînants.

Tébessa: les périls de l'huile de table importée illicitement

, TEBESSA - L'huile de table importée frauduleusement, souvent impropre à la consommation, a refait son apparition sur les étals des marchés de Tébessa durant le mois de Ramadhan. En dépit de sa mauvaise qualité, discernable à la seule couleur trouble du produit et à son odeur, cette huile conditionnée dans des bouteilles en plastique usées, continue d'être écoulée sur le marché local entre 100 et 120 DA le litre. Selon des citoyens approchés par l'APS, cette huile est importée frauduleusement en vrac de Tunisie dans des jerricans ayant servi au trafic de carburant. Ces citoyens conseillent vivement aux consommateurs de ne pas acheter ce produit et appellent les fabricants de pâtisserie orientale (z'labia et autres) à ne pas utiliser cette huile pour la cuisson de leurs produits, très sollicités en ce mois de jeûne.

Eliminatoires CAN-2011 (U17): l'Algérie s'incline face au Gabon (1-2)

, LIBREVILLE - La sélection algérienne de football des moins de 17 ans s'est inclinée (2-1), dimanche à Libreville, face à son homologue gabonaise pour le compte du match aller du premier tour des éliminatoires du Championnat d'Afrique des nations 2011 (CAN-2011) de la catégorie. Menés au score 2 à 0, les Verts ont réussi à réduire la marque à la 46e minute grâce à Ali Bahlouli. Ce précieux but marqué à l'extérieur entretient l'espoir des poulains d'Abdelaziz Khrouf de se qualifier au second tour des éliminatoires, avant le match retour prévu entre le 10 et le 12 septembre à Alger. La sélection algérienne a terminé le match à 10 après l'expulsion d'Aklil à la 71e minute pour cumul de cartons.

Trois morts et un blessé dans un accident de la route à Khenchela

, KHENCHELA - Trois personnes ont trouvé la mort et une autre a été blessée dans un accident de la route survenu, dimanche peu avant la rupture du jeûne, sur la route nationale reliant les wilayas de Khenchela et de Biskra, a-t-on appris lundi de la protection civile. Selon les services de la Gendarmerie nationale, le drame qui s'est produit au point kilométrique dénommé Oued-Laghrour, près de la commune de N'sigha (Khenchela), a été provoqué par l'excès de vitesse et un dépassement dangereux qui ont conduit au télescopage de 2 véhicules roulant en sens inverse.

La presse égyptienne reconnaît la force des canaris et la CAF salue leur esprit de combativité

, LE CAIRE- La Jeunesse Sportive de Kabylie (JSK) qui a forcé AL-Ahly au partage des points (1-1) pour le compte de la quatrième journée de la phase des poules de la Ligue des champions, était forte et en bonne forme, écrit lundi la presse égyptienne. Le journal privé "Al Chourouq Al-Jadid" souligne que les "vert et jaune" bien qu'amputés des services de Yahia Chérif, expulsé en première mi-temps, se sont adjugés un nul positif par des attaques qui ont fait trembler le portier ahlaoui Cherif Akrami. Al-Ahly qui a dominé le jeu durant tout le match, n'a pas été efficace et le gardien de but algérien n'a reçu aucune véritable menace grâce au mur dressé par les défenseurs de la JSK et le regroupement des joueurs dans la surface de réparation.

Les Verts en préparation pour le match face à la Tanzanie

, ALGER - La sélection algérienne de football a entamé dimanche soir son stage de préparation en vue du match face à son homologue de la Tanzanie, prévu le 3 septembre au stade Tchaker à Blida (22h00), pour le compte des éliminatoires de la Coupe d'Afrique des nations CAN-2012. En prévision de cette rencontre face à la Tanzanie, le sélectionneur national Rabah Saâdane a convoqué pour ce regroupement, qui se déroule au Cercle militaire de Beni Messous, 22 joueurs, avec cependant le forfait de Fouad Kadir (Valenciennes/Fra) qui a eu une rupture des ligaments du genou. Le défenseur Mohamed Chakouri (Charleroi/Bel) effectuera son baptême de feu, alors qu'Amri Chadli sera à nouveau parmi les Verts. Les coéquipiers de Rais Ouahab M'bolhi ont effectué dimanche soir une légère séance d'entraînement au stade du 5 juillet. Pour lundi, le sélectionneur national a programmé une séance d'entraî! nement à 22h30 sur la pelouse du stade Olympique.

CAN-2012 (qualifications): la délégation tanzanienne mardi à Alger

, DAR ES SALAM - La délégation de l'équipe tanzanienne de football se rendra mardi à Alger en vue de son match face à l'Algérie prévu le 3 septembre à 22h00 au stade Mustapha Tchaker (Blida) pour le compte de la 1re journée des qualifications de la Coupe d'Afrique des nations de football CAN-2012, a indiqué la Fédération tanzanienne de football (FTF). Forte d'une quarantaine de personnes dont vingt joueurs, la délégation tanzanienne séjournera en Algérie jusqu'au 4 septembre. Le staff technique sous la conduite du Danois Jan Poulsen a programmé trois séances d'entraînement, dont une au stade Mustapha Tchaker à l'heure de la rencontre. La rencontre Algérie-Tanzanie sera dirigée par le Togolais Djobi Kokou. L'autre match du groupe D ! mettra aux prises le Maroc et la République centrafricaine.

Karaté: coup d'envoi de saison sportive 2010-2011, début septembre

, ALGER - Le coup d'envoi de la nouvelle saison du karaté, 2010-2011, sera donné le 1er septembre, a-t-on appris lundi auprès de la Fédération algérienne de karaté (FAK). Réunis en session ordinaire au siège de la Fédération, les membres de l'exécutif ont arrêté la date de l'entame de la saison, ainsi que des dates des mutations et transferts dont le délai de rigueur est fixé au 31 décembre. Le bureau exécutif a également décidé de poursuivre le programme de stages techniques de mise à niveau en prévision des examens de passage de grade.

La doyenne des artisanes, Houria Bouhi, de Cherchell n'est plus

, TIPASA - Houria Bouhi, la dentelière de la ville de Cherchell, s'est éteinte lundi à l'hôpital de Cherchell, où elle a été transportée suite à un malaise digestif, à l'âge de 94 ans, a-t-on appris auprès de sa famille. Khalti Houria, comme on l'appelait affectueusement, est la doyenne des artisanes de la ville de Cherchell qui a continué à exercer son métier ancestral tout en veillant à le transmettre aux nombreuses jeunes qu'elle a initiées à ce métier de l'artisanat traditionnel en déperdition chez nous. Du haut de ses 94 ans, Houria Bouhi a continué à tisser et broder de ses doigts de fée des napperons pour perpétuer une tradition typiquement féminine appelée "ERRINDA," qui est toujours pratiquée au niveau du centre de broderie de la commune de Cherchell.

Neuf morts et 35 blessés dans 16 accidents survenus dimanche

, ALGER - Neuf (09) personnes ont trouvé la mort et trente-cinq (35) autres ont été blessées à travers le territoire national dans 16 accidents de la circulation routière survenus durant la journée du dimanche 29 août, indique lundi un communiqué de la Gendarmerie nationale. Les accidents mortels sont survenus dans les wilayas de Chlef , Relizane, Mila, Khenchela , Oum El Bouaghi, Tébessa , Tamanrasset, alors que les accidents coroporels ont été répartis à travers les circonscriptions des wilayas de Tiaret (1), Sidi-Bel-Abbès (1), El-Oued (1), Khenchela (2), El-tarf (1), Tébessa (2) et Mila (1), précise la même source.

2e sommet arabo-africain...pour un nouvel espace arabo-africain

, LE CAIRE- Le commissaire de l'UA à la paix et à la sécurité, Ramtane Lamamra, a exprimé lundi au Caire le souhait que le 2e sommet arabo-africain qui se tiendra en octobre en Libye, consacre "le lancement d'un nouvel espace arabo-africain". Dans des déclarations à la presse à l'issue de sa rencontre avec Ahmed Ben Halli, secrétaire général adjoint de la Ligue arabe, M. Lamamra a indiqué que les deux parties arabe et africaine avaient établi un partenariat avec l'Europe, l'Asie et les pays d'Amérique du sud, souhaitant qu'un espace arabo-africain unifié, qui adopte un modèle de coopération plus approfondie, soit mis en place.

Ramadhan: plus de 300 millions de DA pour les différentes actions de solidarité (wilaya d'Alger)

, ALGER - La wilaya d'Alger a consacré une enveloppe de 340 millions de DA aux actions de solidarité durant le mois du ramadhan, au profit des familles nécessiteuses, a-t-on appris lundi auprès de la direction des ?uvres sociales de la wilaya d'Alger. A cet égard, la directrice des ?uvres sociales de la wilaya d'Alger, Radia Benmiloud, a indiqué que cette enveloppe était essentiellement consacrée à l'acquisition des couffins du ramadhan et à l'ouverture des restaurants de la rahma, en vue de permettre aux nécessiteux et sans abris de rompre le jeûne dans les meilleures conditions. Ces restaurants, au nombre de 146, offrent 30890 repas chauds/jour, préparés dans le respect total des règles d'hygiène, a-t-elle affirmé.

Le 6e congrès du PT a été celui du "renouveau" et de la "recomposition politique" (Hanoune)

, ALGER - Le 6e congrès du Parti des travailleurs (PT) a été un congrès du "renouveau" et de la "recomposition politique", a estimé, lundi à Alger, la secrétaire générale du parti, Louisa Hanoune. La secrétaire générale du PT, qui animait une conférence de presse au terme des travaux du congrès de sa formation politique, a déclaré que "ce congrès est celui du renouveau et de la recomposition politique" et traduit les "avancées de la nation". "Le bilan positif des activités du parti est le fait d'une progression naturelle qui reflète une recomposition politique au niveau de larges couches sociales", a-t-elle ajouté.

L'interdiction de la mendicité au Sénégal respectée, appels à des mesures d'accompagnement

, DAKAR - Les autorités sénégalaises continuaient lundi à appliquer la loi relative à l'interdiction de la mendicité à travers tout le territoire du pays, au moment où des appels à la mise en place d'une Cellule de lutte contre la traite de personnes deviennent de plus en plus insistants "pour mieux accompagner ces nouvelles mesures". En effet, plusieurs places publiques et carrefours ont changé de décor après le déguerpissement de ces enfants et adultes habitués à demander la charité aux passants et aux automobilistes, a-t-on constaté sur place. Même si la décision d'interdire ''cette pratique avilissante", a parfois, suscité la controverse au Sénégal, "un air de soulagement" se dégageait des propos de plusieurs personnes interrogées cette question, ayant, également, souvent préoccupé les partenaires au développement et les bailleurs de fonds au Sénégal. "D'habitude, il est difficile de se frayer un chemin et marcher sans être! gêné sur cette artère principale de la capitale. Mais aujourd'hui, le décor a totalement changé. Le passage est bien dégagé. Ces malheureux mendiants dont la plupart étaient utilisés par des réseaux de traite de personnes doivent respecter la loi", a déclaré à l'APS un sexagénaire, rencontré au sortir d'une librairie.

Des Espagnols agressés à Layoune: Madrid interpellée

, BARCELONE - Le parti "Initiative pour la Catalogne" (Verts) a appelé le gouvernement espagnol à rappeler son ambassadeur au Maroc pour consultation après l'intervention musclée, samedi à Layoune, contre des manifestants espagnols qui réclamaient le respect des droits de l'Homme au Sahara occidental et la fin de l'occupation marocaine de ce territoire. Dans un communiqué publié par la presse espagnole et repris par l'agence de presse sahraouie (SPS), le secrétaire général du parti, Joan Herrera, a appelé le président de l'exécutif espagnol, José Luis Rodriguez Zapatero, à "une attitude ferme face à l'intervention violente de la police marocaine", suggérant le rappel de l'ambassadeur espagnol au Maroc pour consultations.

Palestine-Israël: la colonisation, principal obstacle aux négociations de paix

, RAMALLAH (Cisjordanie) - La poursuite de la colonisation dans les territoires palestiniens occupés constitue le principal obstacle aux négociations de paix entre Palestiniens et Israéliens, a réitéré lundi une responsable palestinienne. "L'arrêt de la colonisation est le véritable test à la réussite des négociations", a indiqué Hanane Ashrawi, membre du comité exécutif de l'Organisation de libération de la Palestine (OLP), citée par la radio palestinienne, précisant que "la paix et la colonisation sont des voies distinctes qui ne peuvent jamais se rencontrer". Mme Ashrawi a tenu à rappeler qu'Israël n'est pas à la recherche d'une solution basée sur le droit international et le principe de deux Etats en raison de son caractère raciste. La responsable palestinienne a de ce fait appelé à un rôle plus accru de la communauté internationale dans le but de parvenir à un accord de paix israélo-palestinien.

Rapatriement des Roms depuis la France: la Roumanie appelle au dialogue

, BUCAREST - Le ministre roumain des Affaires étrangères, Teodor Baconschi, a estimé lundi que la question des Roms est "multiséculaire et transnationale", appelant au dialogue bilatéral avec la France et européen pour l'intégration de cette minorité. Commentant les rapatriements de Roms depuis la France avec une somme d'argent, il a indiqué que ce n'est pas une solution. "Ces rapatriements volontaires en échange d'une somme d'argent que reçoivent nos concitoyens roms pour accepter de revenir en Roumanie, ce n'est pas une solution", a déclaré le chef de la diplomatie roumaine lors d'une interview à la télévision nationale roumaine TVR. "Il faut des logements, améliorer l'accès à l'éducation, au système sanitaire. Cela ne pourra pas se faire en 48 heures.

Le taux d'inflation atteint 5,1% en juillet

, ALGER - Le rythme d'inflation se situait à 5,1% en juillet, en légère baisse par rapport à celui enregistré le mois précédent (5,4%), selon la note de conjoncture de l'Office national des statistiques (ONS). Pour le mois de juillet, l'indice général des prix à la consommation "enregistre une stagnation" par rapport à juin, note l'Office. Par catégorie de produits, l'indice des produits alimentaires accuse une baisse de 2,9% en juillet par rapport au mois précédent qui s'est caractérisé par une variation de +0,3%. Selon l'ONS, ce résultat découle principalement de la diminution des prix des produits agricoles frais (-6,5%), notamment les fruits (-30,7%) et les légumes (-15,5%). Cependant, l'ONS relève des hausses des prix, durant le mois de juillet par rapport à mai, pour la volaille (15,8%) et à un degré moindre, la viande rouge (1,4%). Les poissons frais ont quand-même baissé presque de 9% sur la même période.

«Cette année, les programmes de la télévision sont nuls»

Souad Sebki, est un nom très connu dans le monde de la télévision et du théâtre. Elle a travaillé avec de grands réalisateurs comme Moussa Hedjadj, Mustapha Badiî, Mohamed Hilimi, Hadj Rahim et tant d'autres. Dans cet entretien, Souad Sebki, qui a participé, la semaine dernière, avec la pièce «Souk Erdjal» à Tizi Ouzou dans le cadre de la caravane théâtrale organisée par le théâtre régionale à l'occasion de mois de Ramadhan, nous parle de son parcours artistiques et tant d'autres choses. Le courrier d'Algérie : Souad Sebki est l'une des grandes figures absentes de la télévision cette année, pourquoi ? Souad Sebki : Ecoutez-moi je n'aime passer à la télévision juste pour passer. Et puis, je n'aime pas faire des travaux, c'est-à-dire participer dans un film ou un feuilleton dont je ne suis pas convaincue. Que pensez-vous des programmes de télévision sélectionnés pour ce mois de Ramadhan ? Sincèrement, les programmes de cette année sont nuls! . D'ailleurs, la majorité des stars de la télévision sont absentes de l'écran cette année car, malheureusement, certains responsables à la télévision ne pensent qu'à se remplir leurs poches. En termes plus claires, la production est devenu une question d'argent. C'est la réalité amère. Regardez, par exemple, les productions Syriennes tel que le feuilleton «Bab El Hara» qui a connu un large succès. Les Syriens sont-ils mieux que nous ? Jamais ! Nous avons les moyens et de jeunes très talentueux. Mais, il faut, néanmoins, reconnaître, qu'ils travaillent sérieusement. Vous êtes entrée dans le monde de la télévision à l'âge de 16 ans? Effectivement, j'ai commencé à travailler dans la télévision Nationale lorsque j'avais 16 ans, et ce, comme animatrice dans l'émission «Bakate ouard» (un bouquet de fleurs) avec Djamel Khouidmi. J'ai travaillé comme comédienne dans plusieurs films comme «îch Betnach» de Mohamed Hilmi. J'ai, également, travaillé avec de grands réalisateurs à l'inst! ar de Moussa Hedjadj, Hadj Rahim et Mustapha Badiî. Comment vo! us vous êtes trouvée dans le quatrième art ? J'ai commencé dans le théâtre en 1982, j'ai participé dans plusieurs pièces, et je travaille au TNA (théâtre nationale Algérien) depuis trois (3) ans. Actuellement, je réalise des pièces. En effet, j'ai réalisé deux pièces pour enfants, la première s'intitule «Ghabet El Ferha » que j'ai réalisée en 1992 et la deuxième qui porte le titre «El Moualim El Fadhel» dont la réalisation a eu lieu en février de l'année en cours. Comme j'ai réalisé une autre pour adultes qui s'intitule «Souk Erdjal», dans laquelle je participe dans la caravane organisée durant ce mois de Ramadhan par le théâtre régional de la wilaya de Tizi Ouzou. Justement, en parlant de «Souk El R'djel», pouvez-vous nous parler de cette pièce ? C'est une pièce qui traite, si on peut dire, du problème de société qui est le décalage d'âge et le conflit entre une génération et une autre. De plus, ladite pièce a été faite en langue arabe et facile à comprendre. Et j'ai consa! cré trois mois pour que ce travail voie le jour. Vous avez présenté cette pièce dans plusieurs régions de Tizi Ouzou dans le cadre des soirées ramadhanesques ; parlez-nous un peu de votre «aventure» ? Ce qui m'a beaucoup attiré c'est le public. Celui-ci, franchement, ne se trouve pas à Alger. Je dirai que le vrai public de théâtre est dans les villages. Les villageois ont suivi nos pièces avec beaucoup d'attention. D'ailleurs, beaucoup d'entre eux m'ont déclaré qu'ils ont bien compris le contenu de la pièce car, comme je vous ai dit, j'ai utilisé la langue facile à comprendre. Ce qui m'a, ainsi, touché c'est le public de Larbaâ Nath Irathène et Aïn El Hammam qui malgré le mauvais temps qui a sévi lors de la présentation de la pièce, a tenu à être présent jusqu'à la fin du spectacle organisé en plein air. Que représente le théâtre pour vous ? Le théâtre est une école qui m'a appris beaucoup de choses. En plus, on ne peut pas devenir comédiens sans passer par le théâtre. Et p! uis dans le théâtre, on n'a pas droit à l'erreur, et cela, contrairemen! t à la télévision. En tous cas, le théâtre est sacré pour moi. Qu'est-ce que vous pouvez dire à propos du «boycott» des productions Egyptiennes ? Je suis à 100 % pour le boycott des productions Egyptiennes car on ne peut pas travailler avec des gens qui ont insulté nos valeureux Chouhada et brûlé notre emblème national. Et puis, moi, personnellement, je ne peux travailler avec personne à part les Algériens. Nous avons un pays magnifique qui représente un «réservoir inépuisable» de jeunes talents. Pourquoi, alors, aller chercher des comédiens ailleurs ?! Dans ce contexte précisément, permettez-moi de citer le cas du feuilleton «Lala Fadhma N'soumer» dans lequel ont joué des comédiens Syriens. Mais non ! Fadhma N'soumer est Algérienne, et le décor, les comédiens, les habits doivent être Algériens? Des projets ? Oui, j'ai crée une coopérative, il y a de cela cinq mois et dont le siége se trouve à Alger-centre. J'envisage de réaliser plusieurs projets théâtraux avec mon trésori! er, Yazid Sahraoui. Mon but est de présenter des pièces aux enfants marginalisés qui se trouvent dans les différentes régions de notre Algérie profonde. Un message à transmettre? J'espère qu'on nous laisserz travailler tranquillement? (Rires)

Réalisation et équipement de 65 bibliothèques

Dans son agenda culturel et des activités artistiques, la direction de la culture de la wilaya de Tizi Ouzou projette de réaliser, dans son plan d'action quinquennal 2010- 2014, deux bibliothèques en milieu semi-urbain ainsi que l'équipement de 63 autres bibliothèques, disséminées à travers l'ensemble du territoire de la wilaya. Ces infrastructures, pour rappel, qui existent déjà ou qui sont en cours de réalisation dans les chefs-lieux des communes de toute la wilaya découlent directement de l'ambition programme culturel du ministère de tutelle qui prévoit d'amener le livre en qualité requise et quantité suffisante dans tous les coins et recoins de l'Algérie profonde. Notons que le dit programme prévoit de doter chaque commune par une infrastructure culturelle et notamment la réalisation de bibliothèques digne de ce nom dans tous les chefs-lieux des daïra. Actuellement, la direction de la culture envisage de mener des études pour construi! re des bibliothèques dans le chef lieu de la wilaya de Tizi Ouzou et dans les daïras de Tigzirt-sur-Mer, Beni Douala et Illiltene entre autres. Ajoutons que de nombreuses localités ont déjà réalisé leurs bibliothèques avec des budgets alloués et grevés d'affectation spéciale. Ceci vient en complément du projet du parachèvement du Centre culturel de la daira d'Azazga. Par ailleurs, il existe en parallèle un autre projet et non des moindres puisqu'il prévoit la construction de dix salles de lectures à travers dix localités de la wilaya de Tizi Ouzou.

Soirées ramadhanesques animées

Le conseil communal de la culture et des arts de la ville de Chlef vient de mettre sur pied un riche programme culturel durant les soirées du mois sacré du Ramadhan. C'est la semaine dernière que la première soirée a eu lieu au parc des loisirs de Haï Chorfa, avec la participation de la chanteuse Bariza aux côtés des troupes locales. L'importance de l'affiche a attiré une foule nombreuse qui a pu goûter aux plaisirs d'un spectable agréable et loin du bruit de la ville. Nous apprendrons que le spectacle se poursuivra dans ce même parc d'attractions avec une succession de vedettes de la chanson nationale à l'image de Nawal Skander et Asma Djermoune ainsi que d'autres artistes de la région comme cheb Azzedine, Cheb Nouri, la troupe Mokrani, Abtal Chlef, El Djawhara, Gnawa Castellum, El Houria et El Atlal. La chanson châbie n'a pas par contre été mise à l'écart, étant donné qu'elle figure sur le plateau en bonne place dans le planning des organisateurs. C'est ainsi que du 4 au 6! septembre, les amateurs de ce genre musical auront droit à trois soirées non-stop qu'animeront des chanteurs locaux au champ de boules de Chlef en présence d'un invité de marque, Abderrahmane El-Kobbi. De son côté, la direction de la culture organisera des soirées d'animation à travers les communes en plus des troupes de théâtre et autres en tournée dans la région.

Le zjel, un genre du terroir oublié

«Puisqu'on ne peut imaginer un individu sans mémoire, on ne peut concevoir une éducation sans histoire » (Bergson). Si notre génération, transition vivante entre le passé et le futur, interpelle encore contre l'indifférence affichée jusque-là pour faire connaître le riche patrimoine culturel de Constantine, toutes les actions ont été éphémères à ce jour, même si quelque part on fait semblant de mettre en relief certaines manifestations? Même si l'évocation de souvenirs, revenus au galop réveiller en l'espace de quelques moments, exquis soientils, la vie de certains artistes morts pour la passion de l'art uniquement comme Si H'souna, maître incontesté du zjel à Constantine, notre mémoire se rappellera toujours des Si Brahim El-Amouchi, Cheikh Makhlouf Zouaoui, Hammou Fergani, Bentobbal et bien d'autres figures emblématiques dans cette ville que l'on a toujours placés dans les profondeurs de l'oubli. La cité constantinoise, ville d'art et de culture végète parfois dans l'oubli! , et quel oubli, c'est bien celui d'enterrer ses préceptes et ses contours culturels qu'on ne réveille qu'à l'occasion. Certes, la ville est sortie de sa léthargie, ces derniers temps, par la mise en branle de programmes «élogieux et circonstanciels» qui reviendront chaque Ramadhan, des soirées artistiques de haut niveau, du festival du rire où les comiques de l'Algérie toute entière, en l'espace de deux soirées fantastiques ont redonné le sourire aux quelques Constantinois qui savent «rire» et non pas ceux qui «rient» sous cape, mais c'est à croire que d'ici quelque temps, le volet culturel sera blotti dans les tiroirs sans plus. On a beau organiser des semaines culturelles, des tours de chants, des festivals de malouf, mais l'on oublie ceux, qui, un jour s'étaient promis de laisser à Constantine un riche patrimoine et dans quelques temps, réveiller quelque peu les mémoires pour se souvenir de Si H'souna Ben Ali Khodja, le maître du zje! l, ne serait que la meilleure occasion pour tirer de son somme! il cette culture que l'on semble faire découvrir à ceux qui n'ont pas cette graine du savoir dans leur tête. L'homme en question, personnalité religieuse, ami du Cheikh Abdelhamid Ben Badis, était dans son temps le maître du zjel qui avait connu sa plus grande faveur chez les artistes épris de formes strictes et parfaites, particulièrement riche et évocatrice en complément de voix de chanteurs, berçant les férus du Malouf et de la musique andalouse, dont les mélomanes peuvent se targuer de posséder ses enregistrements qui dans sa vie, dans son humilité n'en fit pas de commerce juteux. C'est Comme dans l'algérois, le cheikh El-Hadj El-Anka, à Oran Ahmed Wahbi, en Kabylie, l'immortel Slimane Azzem et d'autres à Annaba, Hassan El-annabi, Djelfa, Tébessa et Biskra entre autres villes qui, dans le pays profond avaient donné à la culture toute la dimension des plus parfaites dans sa symbiose de l'authenticité qu'on ne retrouvera peut-être plus. Les virtuoses chantaient pour le pl! aisir, mais plus maintenant, c'est de la musique monnayée? avec des bémols offerts au dernier surenchérisseur.

Qui se souvient de Amar Bellahcene...

, ALGER - L'écrivain et romancier Amine Zaoui a animé, samedi à Alger, une rencontre en hommage au romancier et sociologue Amar Belahcene, décédé le 29 août 1993. "Amar Bellahcene était un militant et un romancier de talent dont le style oscillait entre l'ironie et la poésie, la critique sociale et la politique", a indiqué M. Zaoui lors d'une rencontre initiée par le quotidien "Algérie News". "Bien qu'il soit considéré comme l'un des pionniers de l'étude de la sociologie du roman en Algérie, Amar Belahcene faisait partie des oubliés dans la culture algérienne, y compris dans les universités", a déploré M. Zaoui. L'intervenant s'est interrogé sur le fait que les textes de ce grand sociologue qui nous a quittés il y a 17 ans, ne soient pas enseignés dans les classes de sociologie et de philosophie à l'université.

La medersa de Sidi Belahcen Ettenessi de Tlemcen dévoile ses secrets archéologiques

, TLEMCEN - Les travaux de restauration et de fouilles, lancés au cours des derniers mois à l'enceinte de l'ancienne medersa de Sidi Belahcen Ettenessi située au centre-ville de Tlemcen, ont mis au jour quelques secrets archéologiques. Selon les responsables chargés de ces travaux qui s'inscrivent dans le cadre des préparatifs relatifs à la tenue de la manifestation internationale "Tlemcen capitale de la culture islamique 2011", cette opération de fouilles a dévoilé plusieurs parties de la medersa dont un jet d'eau enfoui à l'enceinte du parloir principal, un puits dans l'une des salles collatérales, des panneaux rupestres et décorations et plusieurs genres de carrelages utilisés dans la décoration.

Le parcours des précurseurs du chaâbi, thème d'une conférence à Alger

, ALGER - Le parcours des précurseurs de la chanson chaâbie a été évoqué lors d'une conférence donnée lundi à l'Institut national supérieur de musique (INSM), dans le cadre du Festival national de la chanson chaâbie organisé à Alger du 25 au 31 août 2010. "Les précurseurs de la chanson chaâbie se sont investis toute leur vie dans cet art de façon désintéressée", a indiqué dans son intervention Abdelkader Bendaâmeche, musicologue et commissaire du festival, mettant en exergue le talent, la créativité et l'important apport de ces précurseurs au patrimoine culturel national. Le conférencier a rappelé, dans ce contexte, le parcours de Cheikh Mustapha Nador, de son vrai nom Mustapha Saidji, et dont le flambeau sera repris par Hadj M'Hamed El Anka, qui a donné un cachet particulier à ce genre musical qui comptera aussi parmi ses grands noms Abderrahmane El Meddah, Hadj M'rizek, Hssissen, Khelifa Belkacem et Boudjemaâ El Ankiss.

lundi, août 30, 2010

C'est la peur panique !

Quatre jours nous séparent de la rencontre des Verts avec la Tanzanie. Au stade Tchaker de Blida, le Onze national jouera sa première rencontre officielle après le Mondial sud-africain entrant dans le cadre des éliminatoires de la CAN 2012. ہ moins d'une semaine donc de ce rendez-vous important dans le parcours de la sélection nationale de football, le sélectionneur national ne semble plus savoir où donner de la tête. C'est du moins ce qui ressort de la conférence de presse qu'il a animée hier au centre international de presse de l'office olympique Mohamed-Boudiaf. Lui qui tout au long de son intervention ne cessait d'insister sur le fait que les choses ne seront pas faciles face à la Tanzanie. Pour justifier ses dires, Rabah Saâdane dira : C'est un début de saison difficile. Face à un manque cruel de compétitions pour nos joueurs on est confronté à un dilemme. On est dans la crainte que nos joueurs ne soient pas prêts sur le plan physique. Pour y remédier, nous avons jugé u! tile de programmer cinq séances d'entraînement avant le coup d'envoi de cette rencontre face à la Tanzanie qui n'est pas une équipe à sous estimer. C'est une équipe qui ne viendra pas en spectateur. Je ne suis pas en train de pleurer mon sort mais admettons que la majorité de nos joueurs soient restés sans club après le Mondial. Beaucoup d'entre eux n'ont pas repris avec leurs clubs respectifs et ce pour des raisons à ne pas évoquer. Sans vous le dire, vous savez ce que représente la compétition pour des joueurs. Et d'ajouter : Le football est une chose très complexe, de ce fait il ne faudrait négliger aucun côté quel qu'il soit. Notre défaite contre le Gabon ne doit être en aucun cas une référence. Beaucoup a été dit après, mais les gens doivent enfin admettre que nous disposons d'une grande équipe et le constat est là. Une équipe qui saura faire la différence ce vendredi face à cette équipe tanzanienne. Nous sommes une sélection m! ondialiste et si on y était c'est parce que nous l'avons mérit! é. Quoi qu'il en soit, attendez vous à voir les Verts au top de leur forme. Nous remporterons les trois points de la rencontre, j'en suis convaincu. Abordant les nouvelles recrues de la sélection nationale face à la Tanzanie, Saâdane citera les Chakouri et Chadli Lamri qui prendront part, selon lui, à cette rencontre. «KHALED LEMOUCHIA EST INDISCIPLINة» Dans sa conférence de presse, le sélectionneur national est revenu profondément sur ce qui a été appelé l'affaire Khaled Lemouchia. Un joueur envers qui Rabah Saâdane ne s'est pas du tout montré tendre. Parlant de lui, Saâdane usera parfois de termes indignes d'un éducateur puisque c'était un langage de rue que les journalistes entendaient dans cette salle de conférence. « Il m'a été donné de lire, ces derniers jours, dans les colonnes de journaux, que je suis la cause principale des malheurs de Khaled Lemouchia. Des attaques féroces sont tout le temps adressées de ma personne. Ce que lui doit savoir, c'est qu'il n'a pas d'a! utre choix que de se taire, sinon la commission de discipline de la Fédération statuera sur son cas », menacera Saâdane. Par ailleurs, Saâdane se voulait également menaçant à l'encontre de ses détracteurs. « Dorénavant, aucun autre dépassement ne sera tolérable et ce sera à la justice de faire son travail. Il est anormal que ce Lemouchia soit ingrat à ce point. A-t-il oublié que c'est grâce à moi qu'il a intégré l'équipe type de l'ESS avant que je ne le fasse venir en équipe nationale, s'est intrigué l'orateur. Pourtant, enchaînera-t-il, je lui ai à chaque fois pardonné son indiscipline mais là il commence à aller là où je ne pourrait plus le lui tolérer. Il doit choisir entre se ressaisir ou la justice. On ne badine pas avec la discipline dans l'équipe nationale. Que cela soit Khaled Lemouchia comme à tout autre joueur. Enfin le sélectionneur national, a comme le désir de lancer un défi à ces gens qu'il considère vouloir sa tête ainsi que la stabilité de l'équipe nationale! à la veille d'un rendez- vous si important. « Certains ne me veulent p! lus à la tête de la sélection nationale. ہ Ceux là, je préfère leur répondre sur le terrain » conclura-t-il. S'agissant du lieu de la rencontre, Rabah Saâdane dira que c'est « une question de choix et rien d'autre ».

Ligue des Champions: la JSK arrache le nul devant Al-Ahly du Caire (1-1)

, LE CAIRE - L'équipe algérienne de la JS Kabylie a réalisé un véritable exploit en allant arracher le nul au Caire, face à son homologue égyptienne El-Ahly du Caire sur le score de 1-1, (mi-temps:1-1) dimanche soir au Caire en match comptant pour la 4e journée de la Ligue des champions d'Afrique de football, groupe B. Les buts de la rencontre ont été inscrits par Mohamed Gedoo (22) pour Al-Ahly et Tedjar (29) pour la JSK. La JSK a évolué à 10 dés la 40e minute, suite à l'expulsion de Yahia Chérif par l'arbitre zambien Kaoma Wellington. Dans l'autre match du groupe B, joué dans l'après-midi à Owerri (Nigéria) la formation nigériane de Heartland s'est imposée face à son homologue égyptienne d'El-Ismaily par (2-1).

Benchikha n'ira nulle part

Décidemment, du côté du Club africain tunisien, l'on n'arrive toujours pas à oublier facilement le passage du technicien algérien, Abdelhak Benchikha dans ce club, surtout qu'il avait réussi lors de l'avant dernière saison, à offrir le titre de Champion à ce club, et ce, après plusieurs années de disette. Rien que pour cela, c'est toute la famille du Club africain qui souhaite le retour de celui que tout le monde appelait dans ce club ?'le général''. Des sources médiatiques tunisiennes laissent entendre d'ailleurs qu'une grande pression est exercée, depuis quelques jours, de la part des supporters du Club africain sur leurs dirigeants afin de récupérer Benchikha, estimant que seul ce dernier est capable de redresser la situation dans leur formation qui a perdu beaucoup de son brio depuis son départ. Les mauvais résultats enregistrés en ce début de saison par les Clubistes sous la houlette de l'exentraîneur du Mouloudia d'Alger, François Bracci, est pour beaucoup dans cette ?! 'révolte'' des fans, qui se sont même permis le luxe, le weekend dernier, de se rendre aux entraînements pour réclamer le départ du technicien français et le retour du ?'général''. Seulement, du côté de la direction du club africain, l'on reste persuadé qu'un tel voeu est très difficile à réaliser, si ce n'est tout simplement impossible, dans la mesure où Benchikha est lié par un contrat avec la FAF qui mise beaucoup sur lui dans les deux challenges qui attendent les deux sélections des locaux et olympique, à savoir le prochain Chan pour la première, et les éliminatoires des Jeux olympiques-2012 à Londres pour la deuxième. Aussi, Benchikha lui-même, nous a fait part, il y a quelque temps, de son désir de vivre l'expérience du Championnat d'Afrique des locaux qui aura lieu au début de l'année prochaine au Soudan, et pourquoi pas qualifier la sélection olympique aussi aux Jeux de Londres, sachant que l'équipe algérienne n'a plus pris part à ce genre de manifestations depuis l! es Jeux olympiques de Moscou en 1980.

Eliminatoires CAN-2011 (U17): l'Algérie s'incline face au Gabon (1-2)

, LIBREVILLE - La sélection algérienne de football des moins de 17 ans s'est inclinée (2-1), dimanche à Libreville, face à son homologue gabonaise pour le compte du match aller du premier tour des éliminatoires du Championnat d'Afrique des nations 2011 (CAN-2011) de la catégorie. Menés au score 2 à 0, les Verts ont réussi à réduire la marque à la 46e minute grâce à Ali Bahlouli. Ce précieux but marqué à l'extérieur entretient l'espoir des poulains d'Abdelaziz Khrouf de se qualifier au second tour des éliminatoires, avant le match retour prévu entre le 10 et le 12 septembre à Alger. La sélection algérienne a terminé le match à 10 après l'expulsion d'Aklil à la 71e minute pour cumul de cartons.

Algérie-Tanzanie: vente des billets à partir de mardi

, ALGER - La vente des billets pour le match devant opposer la sélection algérienne de football face à la Tanzanie, prévu le 3 septembre au stade Tchaker à Blida, comptant pour les éliminatoires de la Coupe d'Afrique des nations CAN-2012, débutera mardi et s'étalera jusqu'au jeudi 2 septembre, rapporte la FAF lundi sur son site. En prévision de cette rencontre, plusieurs points de vente seront mis à la disposition des supporters pour la vente des billets, il s'agit de l'OCO Mohamed Boudiaf d'Alger (stade du 5 juillet), le stade communal (Chahid Rebbouh) de Mouzaia, le stade communal (Mohamed Reggaz) de Boufarik et le lycée sportif de Blida, ajoute la même source.

Ligue des champions: la JS Kabylie se qualifie pour les demi-finales

, LE CAIRE - L'équipe algérienne de la JS Kabylie a réalisé un véritable exploit en allant arracher le nul, synonyme de qualification, face à son homologue égyptienne Al-Ahly du Caire sur le score de 1-1, (mi-temps 1-1) dimanche soir au Caire en match comptant pour la 4e journée de la Ligue des champions d'Afrique de football, groupe B. Les buts de la rencontre ont été inscrits par Mohamed Gedoo (22) pour Al-Ahly et Saad Tedjar (29) pour la JSK. La JSK a évolué à 10 dès la 40e minute, suite à l'expulsion de Yahia Chérif par l'arbitre zambien Kaoma Wellington. A la fin de la rencontre des supporters égyptiens ont lancé des projectiles (pierres, bouteilles) en direction des joueurs de la JSK qui ont dû être escortés par les agents de sécurité pour sortir du stade. A l'issue de cette journée, la JS Kabylie toujours invaincue se qualifie pour les demi-finales, en occupant la tête du classement avec 10 points devant Al-Ahly du! Caire (5pts), Heartland (4pts) et El-Ismaily .

Un centre de vacances au profit des agents de la protection civile à Petit port (Mostaganem)

, MOSTAGANEM - Un centre de vacances et de repos au profit des agents de la protection civile sera prochainement réceptionné au niveau de la plage "Petit port" dans la commune de Sidi Lakhdar (Mostaganem), a-t-on appris de la direction de la protection civile de la wilaya. Cette nouvelle structure dont les travaux ont été lancés durant le premier trimestre de l'année en cours et qui devra être livré avant la fin de l'année en cours, comporte 20 bungalows, une salle de réunions et un bloc administratif, outre une salle de sport, un stade de proximité, selon la même source qui a souligné que le coût du projet, dont les délais de concrétisation ne dépassent pas les 6 mois, est de 200 millions de DA.

Emigration clandestine : un mort, un disparu et 22 interpellations à Annaba

, ANNABA - Un candidat à l'émigration clandestine a été repêché mort et un autre est porté disparu à la suite d'une tentative d'émigration clandestine de 24 personnes, dont 22 ont été interceptées dans la nuit de samedi à dimanche au large de Annaba, apprend-on de la protection civile. Selon les services de ce corps constitué, dont les médecins se sont déplacés au port de Annaba pour ausculter les individus arrêtés, les candidats à l'émigration clandestine ont été acheminés vers le port à 2 h 37, tandis que la personne décédée est un jeune de 30 ans dont le corps a été déposé à la morgue de l'hôpital Ibn Rochd. Une enquête a été ouverte par les services concernés pour établir les circonstances de ce décès, selon la même source.

Parti des Travailleurs: Louisa Hanoune reconduite dans ses fonctions

, ALGER - Louisa Hanoune a été reconduite dimanche par le comité central, issu du 6e congrès ordinaire du parti des Travailleurs (PT), dans ses fonctions au poste de secrétaire générale du parti pour les trois prochaines années. Le comité central s'est réuni pour désigner les membres du bureau et du secrétariat politiques qui a reconduit Mme Hanoune au poste de secrétaire générale du parti. La majorité des congressistes avaient appelé à sa reconduction. Il convient de rappeler que Mme Hanoune se trouve à la tête du parti depuis sa création en 1990. Elle fut porte-parole du PT jusqu'en 2003 lorsque le 4e congrès la désigna secrétaire générale. Mme Hanoune s'était présentée candidate du parti aux élections présidentielles de 2004 et de 2009.