mardi, mars 30, 2010

Passeports biométriques: «Les photos seront sans voile ni barbe»

Passeports biométriques Algériens – «Nous n’interdisons pas le port du hidjab, loin de là, nous sommes un pays musulman, mais il sera demandé à toute dame portant le voile d’accepter de se faire photographier sans son voile afin que la photo soit prise dans les normes», a précisé le ministre de l’Intérieur et des Collectivités locales, Yazid Zerhouni. Le ministre a fait cette déclaration lors du regroupement régional tenu à Constantine sur le lancement de la nouvelle procédure de demande de carte nationale (Cnibe) ou de passeport biométrique électronique (PBE). Ainsi, les normes pour la photo du nouveau passeport et de la nouvelle carte exigent que la pointe du crâne, le menton ainsi que les oreilles doivent être bien visibles. Pour cela, le ministre de l’Intérieur a souligné qu’au niveau de chaque daïra, une opératrice sera désignée afin de photographier les femmes  portant le voile. Pour ce qui est de la barbe pour les hommes, Yazid Zerhouni a expliqué que «l’idéal c’est d’avoir une barbe bien taillée» afin de faciliter notamment le passage des citoyens au niveau des aéroports. Il ajoutera : «Celui qui ne voudra pas se conformer à cette exigence s’exposera à des difficultés au niveau de la PAF.» Par ailleurs, les nouvelles techniques d’identification biométriques ont été expliquées par le ministre des Collectivités locales telles que l’identification par les oreilles et c’est ce qui a motivé les mesures «exceptionnelles» quant au dépôt de dossier et surtout pour la photo d’identité. L’imprimé de la demande doit être tiré du site web du ministère pour être envoyé à la daïra de résidence du demandeur. Le déplacement se fera sur rendez-vous et la mise en place des daïras pilotes commencera le 4 avril, selon Yazid Zerhouni qui a regroupé 15 chefs de groupement de gendarmerie, 15 chefs de sûreté de wilaya ainsi que tous les walis, chefs de daïra de l’est à Constantine. Cette rencontre étant la deuxième étape dans le programme annoncé le mois d’octobre dernier pour le lancement de la carte nationale et du passeport biométriques. «Des daïras pilotes seront désignées dans chaque wilaya», avait insisté le ministre lors de sa présentation générale avant de passer à la phase pratique. L’objectif, selon lui, est de lutter contre le terrorisme, la criminalité et la délinquance grâce à l’AFIS (système d’identification automatique d’empreinte digitale). La perspective étant la mise en place d’un registre national de l’état civil ainsi que le numéro identifiant national unique, lequel servira de référence. Yazid Zerhouni a insisté sur l’intérêt principal de ce nouveau système qui servira à protéger les citoyens et favorisera le développement de l’administration électronique. source: le temps d’algerie

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire