mardi, mars 30, 2010

Deux Hackers Algériens piratent les banques américaines

Hackers Algériens – Décidément, le monde des hackers et des petits génies en informatique n'est pas l'apanage des seuls Américains. Deux jeunes Algériens viennent d'en donner la preuve. Ces génies, présumés criminels, procédaient au piratage des numéros des cartes bancaires des usagers américains et européens. C'est de la bouche même du ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales, Noureddine Yazid Zerhouni, qu'on apprend que deux Algériens ont été récemment arrêtés pour délit de crime informatique. Le ministre n'a pas précisé si des sommes d'argent ont été extorquées par ces procédés mais a qualifié ces deux jeunes de génies, soulignant que l'un des mis en cause a été arrêté à Annaba, alors que l'autre est originaire de Batna. Les informations qu'on a pu obtenir au sujet de ces deux personnes font état de leurs énormes compétences dans le domaine des technologies modernes et des potentialités extraordinaires dans le domaine de l'informatique ainsi que de l'Internet. La violation par ces deux Algériens des systèmes bancaires américains et européens a été un jeu d'enfant. Avec des ordinateurs très puissants, des décodeurs, des logiciels de piratage présents sur le marché, en pénétrant le réseau Peer to Peer et en usant de différents sites Internet, les deux jeunes pirates ont réussi à obtenir un nombre considérable de numéros de comptes bancaires qu'ils utiliseront facilement. Les deux jeunes réussissaient à obtenir les numéros dès qu'un usager américain ou européen utilisait sa carte pour payer un achat via Internet. Leur localisation a été, cependant, très difficile, d'abord parce que les adresses IP de l'appareil informatique utilisé ne sont pas fixes en Algérie. Ensuite, les deux pirates diffusaient de fausses informations pour faire des achats via Internet. Comme par exemple, lancer une fausse adresse IP avant une activité. Selon toute vraisemblance, une seule erreur a été commise par les deux hackers et qui leur a coûté une arrestation: une commande matérielle. Dès que celle-ci est payée par l'un des numéros des victimes, l'utilisateur est aussitôt localisé. Mais souvent, ont confié des sources spécialisées dans la surveillance des réseaux Internet, la brigade de police formée dans ce contexte se trompe d'adresse car comme nous l'avons expliqué plus haut, l'IP n'est pas fixe et il existe en Algérie de nombreux pirates qui procèdent aux mêmes activités. Ce sont des surdoués de l'informatique, ont indiqué les mêmes sources qui soulignent néanmoins que leur localisation est difficile. C'est dire que le monde de la technologie moderne n'est pas totalement sécurisé malgré toutes les précautions et malgré l'existence d'un réseau puissant de surveillance dans le monde. source: lexpression

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire