samedi, janvier 30, 2010

Karim Ziani: « Nous ne pouvions nous battre avec huit joueurs »

« Nous sommes loin d'être abattus par cette défaite. Il nous reste un match pour la troisième place qu'on va jouer à fond pour terminer en beauté ce tournoi », a déclaré à l'APS Karim Ziani. Revenant sur cette rencontre, le stratège algérien estime que l'équipe nationale ne pouvait rien espérer dans des conditions de jeu défavorables. « Vu les circonstances dans lesquelles s'est déroulé le match, c'était impossible pour nous de gagner. Je pense que l'arbitre y est pour beaucoup dans notre élimination. Il nous expulse trois joueurs, chose qui nous a énormément handicapés. Nous ne pouvions se battre à huit », a-t-il ajouté. Ziani estime que l'expulsion du défenseur central Rafik Halliche suivie d'un penalty sifflé juste avant la mi-temps avait constitué le tournant de la rencontre. « Le premier carton pris par Halliche n'avait aucun sens. Dans l'action du penalty, je ne pense pas qu'il y avait faute, puisque Rafik a visé le ballon et non le joueur. A partir de ce moment-là, tout a basculé, et on ne pouvait pas continuer à développer notre jeu », a-t-il expliqué. Evoquant l'équipe égyptienne, Karim Ziani affirme qu'elle ne représentait pas un danger réel avant le penalty accordé par l'arbitre béninois Koffi Kodjia. « Les Egyptiens nous ont dominés certes, mais ils n'avaient pas réussi à créer des occasions franches avant le penalty. Nous avons essayé de revenir au score mais la tournure qu'avait pris la rencontre nous a été défavorable. » « Je suis très déçu. Prendre quatre buts dans une demi-finale de Coupe d'Afrique, c'est trop, et ça ne reflète pas la physionomie du match », a-t-il ajouté. Karim Ziani, qui se relève d'une légère blessure contractée lors du match des quarts de finale face à la Côte d'Ivoire, avait du mal à entrer dans cette rencontre. « C'est vrai que j'ai trouvé des difficultés à m'exprimer, notamment en première période, en raison de la blessure dont je souffrais, mais j'ai fini pas donner le meilleur de moi-même en deuxième mi-temps. » En dépit de cette élimination en demi-finale, Ziani estime que le bilan de la sélection nationale dans cette 27e édition de la CAN est positif. « Je pense que notre bilan dans ce tournoi est très positif. On a démontré de belles choses, notamment lors de notre match face à la Côte d'Ivoire, considérée comme la meilleure équipe d'Afrique. On aurait aimé aller en finale, mais ça n'a pas été le cas. Nous aurons à disputer samedi le match pour la troisième place, et on fera tout pour terminer la compétition sur une bonne note. » Les supporters algériens qui se sont déplacés à Benguela pour soutenir les Verts face à l'Egypte sont repartis déçus. Pour Ziani, c'est une déception de plus. « Nous étions tous heureux de leur présence qui nous a donné du baume au c?ur, mais on leur demande pardon après cette défaite, ainsi qu'au peuple algérien. Il nous reste le Mondial, et on tentera de leur procurer encore de la joie », a-t-il conclu.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire