dimanche, janvier 31, 2010

Chaouchi risque d'être écarté de l'équipe nationale

Chaouchi risque d'être écarté de l'équipe nationale Le comportement du gardien Faouzi Chaouchi, lors du match contre l'Égypte, n'a pas du tout plu au président de la FAF Mohamed Raouraoua et à l'entraîneur Rabah Saâdane. Les deux hommes ont regretté que le keeper de l'EN ait mis en danger pendant toute la partie sa participation à cette rencontre avant de se faire expulser bêtement sur une faute gratuite qu'il aurait pu éviter. En effet, Chaouchi, qui a quasiment agressé l'arbitre Koffi Codjia sur l'action du penalty, a fini par se faire expulser suite à une agression caractérisée sur un joueur égyptien. Hors de lui, Raouraoua a eu une vive discussion, selon une source digne de foi, avec Chaouchi qui s'est fait remonter les bretelles. Saâdane a également fait les mêmes remontrances au gardien de l'ESS. ?Ici, ce n'est pas le championnat national où vous les joueurs, vous malmenez comme vous voulez les arbitres. Dans le haut niveau, tu risques gros et l'Algérie ne peut pas se permettre de courir des risques avec toi. C'est une affaire trop importante?, lui ont-ils dit. Toujours selon notre source, Raouraoua lui a fait rappeler son mauvais comportement lors de la dernière finale de la Coupe nord-africaine ayant opposé son club l'ES Sétif à l'ES Tunis au cours de laquelle il a couru derrière un joueur tunisien pour l'agresser. De là à dire donc que Chaouchi risque désormais sa place en EN, il n'y a qu'un pas que certains ont déjà franchi. D'ailleurs, notre source révèle également que Chaouchi risque d'être carrément écarté de l'équipe nationale. Une chose est, en revanche, sûre, le staff technique est pressé de pouvoir de nouveau compter sur Gaouaoui. Ce dernier reprendra certainement sa place de titulaire dès le prochain match amical contre la Serbie, prévu au mois de mars. Titularisé dans cette CAN suite surtout au forfait de Gaouaoui, à la veille du démarrage de la CAN, Chaouchi s'est retrouvé presque sans concurrence. Il avait été critiqué pour ses bourdes lors du premier match contre le Malawi, mais il s'était ressaisi contre le Mali et surtout contre la Côte-d'Ivoire, avec des prestations de premier ordre. Mais contre l'Égypte, Chaouchi a perdu son sang-froid. Il a été de nouveau gagné par ses vieux démons ; l'arbitre aurait pu même l'expulser suite au coup de tête qu'il lui a légèrement asséné. Quelles que soient les circonstances, c'est une faute grave ! source: Liberte

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire