lundi, octobre 26, 2009

Algérie: Le passeport biométrique arrive

passeport-biometriqueCette démarche s’inscrit dans le cadre du projet portant sur la modernisation de l’état civil et des documents d’identité et de voyage.


Lors de la réunion d’évaluation consacrée au secteur de l’Intérieur et des Collectivités locales, M. Zerhouni avait indiqué que le projet de modernisation des documents d’identité, de voyage et de l’état civil, a été initié dans le cadre d’objectifs stratégiques d’amélioration de l’efficacité de l’administration et de modernisation des méthodes et des procédures administratives, d’une part, et d’adaptation aux exigences internationales, d’autre part. De plus, avait-il souligné, la mise en place d’un numéro d’identification nationale unique (NIN), pour chaque citoyen ou ressortissant étranger, régulièrement installé sur le territoire national, garantira à moyen terme l’interopérabilité avec l’ensemble des systèmes de gestion.


En termes d’échéances, Zerhouni avait annoncé que le passeport biométrique électronique serait prêt au cours du premier semestre de l’année 2010, la carte nationale d’identité biométrique électronique est prévue pour la période 2010-2011 et enfin, le registre national de l’état civil, sa numérisation sont prévus pour 2013.


Par ailleurs, il a été procédé, dès le mois d’août passé, au lancement d’une opération d’expérimentation du nouveau passeport biométrique électronique sur un échantillon de communes, du lancement d’un spécimen d’extrait de naissance spécifique et d’une opération de scannérisation de registres d’état civil au niveau d’un certain nombre de communes pilotes.


Selon le ministère de l’Intérieur, la Carte Nationale d’Identité Biométrique Electronique et Sécurisée (CNIBES) sera un document complètement sécurisé d’un format plus facilement maniable, conforme aux dernières conquêtes de la technologie dans le monde. Elle comprend notamment une puce électronique et une photo numérisée. Ce document officiel et sécurisé garantira aux citoyens l’accomplissement rapide de diverses formalités quotidiennes en raison de sa fiabilité et de ses fonctionnalités multiples dans le cadre de l’interopérabilité avec d’autres secteurs. Le département de M. Zerhouni a en outre indiqué qu’il sera aussi prévu à terme, la possibilité pour l’administration d’introduire des services électroniques en ligne au profit des citoyens algériens, notamment au niveau des collectivités locales.


Concernant le Passeport Electronique et Biométrique, c’est un document sécurisé lisible à la machine, qui comprend notamment une photo numérisée et une puce électronique. Le Passeport Electronique et Biométrique sera conforme aux normes édictées par l’Organisation de l’Aviation Civile Internationale (OACI).


Le document sécurisé, signale le ministère, offre à la fois les garanties de sécurité de la circulation des voyageurs au niveau des ports, des aéroports et des postes frontaliers et de fluidité de la circulation, grâce à un contrôle électronique rapide des documents des voyageurs et également une identification fiable que seuls permettent les documents de voyage électroniques et biométriques. L’OACI, pour rappel, avait fixé comme dernière échéance du lancement du Passeport Electronique et Biométrique pour l’ensemble des ses membres le 1er avril 2010, et l’échéance de retrait définitif de la circulation dans le monde du passeport non électronique et non biométrique à l’horizon 2015. D’autres prescriptions sont faites par l’OACI comme le passeport unipersonnel même pour les enfants mineurs.


source: Le quotidien d’oran

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire