lundi, octobre 26, 2009

Algérie: Des visas à vie pour les USA à 400 dinars

green-card-holderCe tirage au sort, effectué par ordinateur auquel vont participer des milliers de ressortissants du monde entier, consacrera, au mois de juin 2010, 55.000 gagnants à qui seront délivrés des visas d’immigration.


Dans la capitale, certains cybers café ont en fait actuellement leur principale activité depuis déjà un bon moment, et un peu partout, des gérants de cybers café se proposent de faire les démarches à la place des clients moyennant une petite contribution.  A ce titre, un formulaire pas plus grand qu’un coupon réponse est mis la disposition des prétendants à la carte verte (nom donné par les autorités américaines pour ce visa) dans plusieurs de ces boutiques.


Les tarifs sont de 400 dinars pour les personnes seules, 300 dinars par personne pour les couples et 50 dinars pour les enfants de moins de 18 ans. L’opération a d’autant plus de succès que le dossier à fournir est apriori très simple : une photo 5/5, un formulaire de taille de réduite  et la cotisation qui va avec. «Le nombre de curieux qui viennent tous les jours demander plus de détails sur cette opération est impressionnant» d’après un gérant de cyber.


«Quant à ceux qui tentent vraiment  leur chance, ils sont aussi nombreux », a-t-il ajouté. Pour ce qui est des gagnants, leur taux reste très dérisoire, mais les plus chanceux recevront des visas de travail pour les Etats-Unis d’Amérique. Leur durée n’est pas illimitée, mais ces visas d’entrée sont renouvelables.  Par ailleurs,  la date butoir des inscriptions pour l’année en cours  est le 29 novembre 2009. Les réponses en cas de sélection seront rendues au cours du mois de juin 2010, et un courrier sera envoyé par le département américain aux bénéficiaires afin de les en informer. A noter que certains pays n’ont pas le droit de participer à cette loterie.


En effet, des pays, à l’image de la Chine, du Mexique ou de Pakistan  n’ont pas accès à cette loterie. Selon le règlement édicté par le département américain, tous les pays dont plus 50.000 ressortissants ont émigré aux Etats- Unis durant les 5 dernières années ne peuvent participer à cette opération. Une situation qui ne gêne en rien les Algériens qui n’ont jamais fait partie de cette liste noire. D’autre pays ayant fait partie de cette liste éliminatoire, ne le sont plus cette année, à l’image de la Russie.


source: Le financier-dz

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire